Bibliosurf II, webographie littéraire

  1. Accueil
  2. > Polar : roman policier et noir
  3. > Littérature francophone

Les mauvaises / Séverine Chevalier < / >


Les indicateurs

les mauvaises, de édité par La manufacture de livres le 1er février 2018,
est apprécié par la blogosphère et en vue sur 10 sites .
Cette notice a été consultée par 298 visiteurs.

Description

les mauvaises

Deux jeunes filles d’une quinzaine d’années et un petit garçon aiment à s’aventurer dans une forêt du Massif Central, au bord d’un lac qui vient d’être vidé. Autour d’eux, les adultes vaquent à leur existence, égarés, tous marqués de séquelles plus ou moins vives et irréversibles. Il y a les anciens, ceux qui sont nés ici, aux abords des volcans d’Auvergne. Il y a les moins anciens, il y a les très jeunes, puis ceux qui viennent d’ailleurs. Il y a aussi ceux qui sont partis, ont tout abandonné, et dont les traces subsistent dans les esprits. Une des deux jeunes filles est retrouvée morte, puis c’est sa dépouille à la morgue qui disparaît en pleine nuit... Les Mauvaises dresse deux paysages infiniment blessés : celui des volcans où l’on déboise intensivement les forêts et où l’on vit dans les vestiges de l’ère industrielle ; celui des hommes et des femmes qui se trouvent ici, enracinés ou parachutés au hasard. Les alternances d’époques dans le roman interviennent à la façon de doigts posés sur des brèches de vécus. Il y a pourtant très peu de sang dans ce roman noir, car les blessures les plus éprouvantes et durables ne saignent pas ; elles se vivent. Blessures et drames se succèdent ainsi sous la plume rigoureuse de l’auteur de Clouer l’Ouest, façonnés sous la forme de courts épisodes où le poids des mots agit comme un venin très lent, mais redoutable. Séverine Chevalier est née en 1973 et vit en Auvergne. Les Mauvaises est son troisième roman, après Recluses, éditions Ecorce, 2011, et Clouer l’Ouest éditions Ecorce/ La Manufacture de livres, 2015, prix Calibre 47

ISBN 9782358872454

VIAF 
Commander ce livre chez un libraire proche de chez vous via Place des libraires ou leslibraires.fr

10 occurrences sur le web

Bob polar express du 11 mai 2018 😃😃😃

Peu d’auteur-e-s atteignent cette sensibilité qui fait d’elle une grande écrivaine. Lisez ce roman (et les autres) !

Lire sur le blog

Mon roman ? Noir et bien serré ! du 1er mai 2018 😃😃😃

Avec un belle palette d’émotions et un assemblage savant d’intrigues secondaires révélant les failles et les faiblesses de ses personnages, Séverine Chevalier met en lumière la chronique poignante du devenir de ces trois mauvaises graines qui ne manqueront pas de vous faire frissonner...

Lire sur le blog

Encore du noir du 24 avril 2018 😃😃

C’est peu dire que la lecture d’un roman de Séverine Chevalier, aussi sombres et parfois désespérées que puissent être ses histoires, bouleverse et illumine.

Lire sur le blog

Tasha’s books du 14 avril 2018 😃😃

Pour une raison que j’ignore, ou pour aucune raison du tout, juste l’accumulation, j’ai tous les livres de Séverine Chevalier mais je ne les avais pas ouverts. Et je ne sais pourquoi, j’ai attaqué son oeuvre par le dernier opus, Les mauvaises. Et quel roman !

Lire sur le blog

Book’ing du 12 avril 2018 😃

Elle oppose, à la noirceur d’un monde qui les engloutit dans son tourbillon, la lumière qu’elle traque et fait jaillir de ses héros à la fois vulnérables et solaires, garants d’une innocence que l’on se prend à croire, momentanément du moins, incorruptibl

Lire sur le blog

Fondu au noir du 26 mars 2018 😃

Séverine Chevalier décrit subtilement ces trajectoires, des années 80 aux années 2000 dans un roman entre espoir et tristesse.

Lire sur le blog

Actu du noir du 24 février 2018 😃

On se fait happer par l’écriture de Séverine Chevalier, on plonge avec elle, on vit avec elle les jours, les joies, les peines, les souffrances de Roberto, Ouafa et Oé.

Lire sur le blog

Les chroniques de Nicolas Elie du 10 février 2018 😃😃

Un conte noir et redoutable, qui te fera fermer ce roman avec des larmes, pas très loin des paupières.

Lire sur le blog

Nyctalopes du 9 février 2018 😃

La sapidité de cette lecture reste un paradoxe, telle une rose noire comme présent létal, où le coeur du littérateur montre l’évidence exprimée de sa plume poétique, franche, mélancolique.

Lire sur le blog

Le blog du polar de Velda du 8 février 2018 😃

Séverine Chevalier n’a pas son pareil pour imposer son style d’emblée : dès les premières pages, le lecteur abandonne toute résistance et se livre pieds et poings liés au sort qu’elle lui a jeté.

Lire sur le blog