Bibliosurf II, webographie littéraire

  1. Accueil
  2. > Roman
  3. > Littérature francophone

Une ombre au tableau / Myriam Chirousse < / >


Les indicateurs

Une ombre au tableau, de édité par Buchet Chastel le 5 avril 2018,
est apprécié par la blogosphère et en vue sur 4 sites .
Cette notice a été consultée par 45 visiteurs.

Description

Une ombre au tableau

« Une obscurité nacrée baignait le parc, lui conférant un aspect inquiétant et mystérieux, plus authentique aussi, comme si la nuit avait le pouvoir de révéler le vrai visage des choses. La pelouse avait le bleu foncé des mers australes et tout le reste était noir, les grands pins, les bosquets, les haies. Noir aussi le prunier en fleurs du printemps, dont tous les fruits avaient été mangés par les oiseaux et les vers. Seule la margelle de la piscine traçait dans l’ombre un ovale lactescent, au milieu duquel l’eau étalait son vif-argent. »La Côte d’Azur. Ses villas de luxe et ses piscines.Quand Greg Delgado, employé de banque, visite la maison de ses rêves, il décide de ne pas dire à sa femme, Mélissa, qu’un enfant s’est noyé dans la piscine. Le couple emménage. Mélissa est-elle dupe ? N’a-t-elle pas aussi certaines choses à cacher ?Dans la chaleur caniculaire, chacun cherche son intérêt et son plaisir...

ISBN 9782283031179

Wikipedia  BNF  VIAF 
Commander ce livre chez un libraire proche de chez vous via Place des libraires ou leslibraires.fr

4 occurrences sur le web

Fragments de lecture du 22 mai 2018 😃😃

Une Ombre au tableau excelle dans la distillation progressive du malaise. Le climat est de plus en plus angoissant, comme si la tragédie passée avait une influence sur les décisions à venir et le comportement de chacun.

Lire sur le blog

Dealer de lignes du 10 mai 2018 😃

Une belle escapade littéraire au bord de la piscine sous un été brûlant qui se consume à petit feu sans l’ombre d’un doute.

Lire sur le blog

Lire au lit du 8 mai 2018 😃

Sa construction, tel un trompe-l’oeil, égare, surprend et plonge dans le doute un lecteur qui finalement ne se trouvait pas si mal au bord de la piscine.

Lire sur le blog

Les chroniques de Koryfée du 30 avril 2018 😃😃😃

Le lecteur est pris en otage par la tension croissante du roman, par l’atmosphère aussi lourde qu’un jour d’été dans le sud, et traverse le roman comme la piscine : en apnée.

Lire sur le blog