Bibliosurf II, webographie littéraire

  1. Accueil
  2. > Polar : roman policier et noir
  3. > Littérature francophone

Tu ne perds rien pour attendre /

Facebook

Les indicateurs

✓ En vue sur 7 sites + 1 podcast
Appéciation : 2.14/5
✓ 168 visites

Description

Tu ne perds rien pour attendre

Flic à Libreville, Jean-Marc a perdu sa mère et sa soeur dans un accident de la circulation alors qu’il avait douze ans. Le chauffard, fils d’un ministre, n’a jamais été poursuivi. Jean-Marc est entré dans la police à cause de ce drame. Pour se venger, se faire justice lui-même, condamner à sa manière ce meurtrier. Mais, fatigué des magouilles de ses collègues de la PJ et des crimes, viols et disparitions quotidiens, il a demandé à être muté à la ...Sûreté urbaine de Libreville. Un service pas plus reluisant, mais où il a le temps de préparer une vengeance qui le fait tenir au quotidien. Chaque soir, il s’arrête devant la villa du chauffard, en attendant le jour où il fondra sur lui comme un prédateur. Mais pour le moment, tel un Dexter à la mode gabonaise, il nettoie les rues de Libreville des voyous, violeurs, politiciens véreux et génocidaires rwandais qui y sont planqués...


Plon, 16 mars 2017
Tags : -
Balade littéraire à partir de : Libreville

ISBN 9782259249546
Notice auteur sur Wikipedia
Bibliographie sur les catalogues de la BNF et le VIAF
Recherchez ce livre dans la librairie la plus proche de chez vous via Place des libraires ou leslibraires.fr

7 critiques de la blogosphère

du 26 juin 2017

J’ai facilement lu ce roman d’une traite, il faut dire aussi que tout se prête à concourir à son bon déroulement - une intrigue passionnante, un cadre exotique fascinant, des crimes bien moches, qui soulignent aussi toute la vulnérabilité des femmes dans cette société gabonaise à deux vitesses.

Lire sur le blog

du 4 juin 2017 😃

C’est lent mais suffisamment rythmé pour susciter l’intérêt du lecteur, très descriptif, sans complaisance et avec une dimension sociale marquée.

Lire sur le blog

du 1er avril 2017 😞

Voilà, c’est dit, je suis désolé de dire des trucs pas sympas sur le livre d’un romancier que j’aime bien, mais j’espère que le prochain saura me plaire davantage.

Lire sur le blog

du 30 mars 2017 😃

Si le tempo est ici moins effréné que dans de précédents livres de l’auteur, cela tient au caractère même du héros. Ce qui n’entame en rien sa "têtutesse", son opiniâtreté.

Lire sur le blog

du 24 mars 2017 😃

A travers le polar, il nous montre comment les gens vivent à Libreville, il nous décrit les quartiers pauvres, et les quartiers riches, les croyances ancestrales qui sont toujours en vigueur aujourd’hui, et la corruption qui gangrène la société.

Lire sur le blog

du 23 mars 2017 😃

Comme toujours chez Otsiemi, le ton est léger et l’argot utilisé à bon escient donne une petite touche épicé au récit.

Lire sur le blog

du 19 mars 2017

A trop vouloir aborder des sujets divers, j’ai eu l’impression que l’auteur se perdait sans réellement en approfondir aucun et perdait en route sa verve langagière... C’est dommage.

Lire sur le blog

1 podcast

Littérature sans frontières du 2 avril 2017

L’écrivain gabonais Janis Otsiemi

Télécharger le fichier mp3 Site de l'émission

Vidéo recherchée automatiquement sur Youtube

Le résultat peut ne pas correspondre à la notice du livre.

20 mars 2017 : Babelio rencontre Janis Otsiemi - Tu ne perds rien pour attendre (connectez-vous à la chaine Youtube Babelio )

Entretien avec Janis Otsiemi à l'occasion de la rencontre entre l'auteur et les lecteurs de Babelio.com, le 16 mars 2017 pour son roman Tu ne perds rien pour ...

Vidéo recherchée automatiquement sur Youtube

Le résultat peut ne pas correspondre à la notice du livre.

12 juin 2017 : La chronique de Gérard Collard - Tu ne perds rien pour attendre (connectez-vous à la chaine Youtube Griffenoiretv GérardCollard )

Tu ne perds rien pour attendre de Janis Otsiemi aux éditions Sang Neuf Flic à Libreville, Jean-Marc a perdu sa mère et sa soeur dans un accident de la ...

Achetez vos livres sur le site de la librairie La griffe noire !