kézako Bibliosurf
Bibliosurf
  1. Accueil
  2. > Genres et pays
  3. > Littératures européennes
  4. > Littérature bulgare

Tous nos corps

que disent les 2 avis scannés sur le web du recueil de nouvelles de Guéorgui Gospodinov traduit par Marie Vrinat-Nikolov  ?

Page créée le 02/12/2020 - mise à jour le 28/02/2021 à 19:12

Tableau de bord



2 occurrences sur le web



4ème de couv


Après deux romans labyrinthiques, Guéorgui Gospodinov nous offre un recueil de 103 microfictions environnementales.
Pour l’auteur, « il y a quelque chose de dramatique et à la fois d’apaisant dans les histoires courtes parce qu’elles sont synchronisées avec la brièveté des corps. Elles s’arrêtent soudainement, peuvent être drôles et absurdes, brusques et mal assurées, personnelles et distanciées à la fois. » Ici, le corps du narrateur se fond avec le corps social, le corps animal, le corps floral, sur un ton à la fois tendre et drôle, humoristique et ironique, sensible et méditatif, et d’autant plus empathique que « je sommes nous ».
L’empathie de Gospodinov est avant tout environnementale. En effet : « La littérature est bien trop anthropocentrée. J’aimerais que les humains se taisent parfois afin que l’on puisse entendre la voix de la mouche, de la grenouille, du bambou, du Minotaure et de tout ce qui a droit de cité. »

ISBN 9782369560968

Recherches associées


Carrousel