kézako Bibliosurf
Bibliosurf
  1. Accueil
  2. > Genres et pays
  3. > Littératures nord-américaines
  4. > Littérature américaine

Sucre amer

que disent les 5 avis scannés sur le web du roman de Avni Doshi traduit par Simone Manceau  ?

Mots pour mots : L’expérience n’est pas de tout repos, mais elle est incroyablement puissante et marquante dans ce qu’elle met à jour d’une relation mère-fille parfois impossible.
Page créée le 07/01/2022 - mise à jour le 12/06/2022 à 16:43

Tableau de bord



5 occurrences sur le web



4ème de couv


À la cinquantaine, la mère d’Antara déclenche les premiers symptômes de la maladie d’Alzheimer. Tout le monde attend que sa fille unique prenne soin d’elle. Mais la jeune femme renâcle. Car plus le passé déserte l’esprit de sa mère, plus le sien en est envahi. Ma ne l’a ni élevée, ni aimée, ni respectée. Quand Antara avait quatre ans, Ma s’est entichée d’un gourou, a fait fuir son père, l’a entraînée dans la secte Osho puis abandonnée aux tortures d’un pensionnat catholique... Avec les souvenirs cruels, la colère longtemps refoulée déferle jusqu’à lui faire rêver d’euthanasie. À l’heure où elle s’apprête à devenir mère à son tour, Antara en vient à redouter le mimétisme. Ses dessins bizarres, obsessionnels, et ses installations auraient pu lui apporter la paix, si seulement Ma ne s’était pas employée à saboter sa vocation d’artiste.
Avec ce premier roman finaliste du Booker Prize, Avni Dohsi dissèque les sentiments et les ressentiments d’un amour mère-fille impossible, et brandit à la société indienne, patriarcale et fataliste, un miroir impitoyable.

ISBN 9782383610854

Recherches associées


Carrousel