Bibliosurf II, webographie littéraire

  1. Accueil
  2. > Polar : roman policier et noir
  3. > Littérature italienne

Suburra / &

Facebook

Les indicateurs

✓ En vue sur 12 sites + 2 podcasts
Appéciation : 3.83/5
✓ 142 visites

Description

Suburra

Samouraï, ex-leader fasciste devenu gangster, est sur le point de réaliser le couronnement de sa carrière criminelle : piloter en sous-main un gigantesque projet immobilier prévoyant la bétonisation du territoire, du bord de mer jusqu’à la capitale. Pour cela, il lui faut maintenir à tout prix la paix entre les différentes mafias qu’il fédère : Calabrais, Napolitains, Gitans… Il s’appuie aussi sur les réseaux de Malgradi, politicien priapique et véreux. Mais une nuit de débauche tourne mal et la pagaille et les règlements de comptes s’installent.

Samouraï voit se dresser contre lui un ex-disciple, Marco Malatesta, désormais à la tête d’une unité d’élite de carabiniers. À ses côtés Michelangelo, procureur pianiste de jazz, et trois femmes, Alba, collègue et ex-petite amie, Alice, son nouvel amour, blogueuse altermondialiste, et Sabrina, ex-pute, incarnation du bon sens populaire au pays de la gauche caviar médiatique.

Des salons chics aux gigantesques night-clubs de la périphérie où l’on mange, se drogue, tue et se prostitue avec une monstrueuse vitalité, De Cataldo et Bonini racontent les coulisses criminelles de Rome.

Dans ce récit dont l’actualité a mis en évidence la véracité documentaire jusque dans les moindres détails, De Cataldo démontre une fois encore qu’il a su tirer le meilleur parti des influences qu’il revendique, de Balzac à Ellroy en passant par Tarantino.

Ce roman a été adapté au cinéma par Stefano Sollima (Gomorra et Romanzo Criminale tv)


Métailié, 7 janvier 2016
Tags : -  - 
Balade littéraire à partir de : Rome

ISBN 9791022601481
Recherchez ce livre dans la librairie la plus proche de chez vous via Place des libraires ou leslibraires.fr

2 critiques de la presse en ligne

du 6 avril 2016 😃😃

Pas de code d’honneur, de parrains magnifiques ni autres fariboles ici, juste le cynisme, la rapacité, l’argent comme seule valeur qui vaille. A l’image du monde tel qu’il va. Glaçant.

Lire sur le blog

du 25 février 2016 😃😃

Avec ce deuxième volet, il maintient le souffle rapide, sec, qu’il avait déployé dans Romanzo criminale.

Lire sur le blog

10 critiques de la blogosphère

du 31 mars 2016 😃😃

Pour avoir lu le roman, je peux assurer qu’il offre l’équilibre des points de vue, l’efficacité de la narration, que sa portée informative est diablement sublimée par une traduction hors normes...

Lire sur le blog

du 22 mars 2016 😃

Les deux auteurs réussissent là une passionnante fresque, où l’arrière-plan comme les histoires a priori les moins importantes viennent nourrir l’intrigue central, mais aussi la description très clinique...

Lire sur le blog

du 8 mars 2016 😃😃

Suburra est tout sauf un livre anonyme. Il narre, avec un luxe d’éléments fictionnels, la construction puis la chute du projet et, par association, de ce personnage incroyable, Samouraï.

Lire sur le blog

du 27 février 2016

Nous avons une impression de déjà-vu avec ce livre car Cataldo tourne autour du sujet Rome-ville-pourrie depuis un bon moment. Dans le texte fourni par le service de presse, on nous parle, au sujet de Cataldo et Bonini, de Balzac. Là, il va falloir se calmer.

Lire sur le blog

du 12 février 2016 😃😃😃

Un roman en 3D, un flash dans la tête sur une ville belle et sombre, décadente et somptueuse, comme un spectacle au Colisée, à l’époque des empereurs...

Lire sur le blog

du 26 janvier 2016 😃😃

Heureusement, il y a de l’humour, parfois féroce, souvent ironique, un second degré d’auto-dérision comme cette fameuse liste de personnages qui ouvre le bouquin.

Lire sur le blog

du 25 janvier 2016 😃😃

Portrait sans fard de la putain croulante que semble être devenue Rome sous les années Berlusconi, Suburra se révèle être un roman passionnant.

Lire sur le blog

du 23 janvier 2016 😃

Suburra joue une partition qui nous est connue depuis le modèle initié il y a près de quatre-vingts ans par William R. Burnett...

Lire sur le blog

du 15 janvier 2016 😃😃

J’ai pris un vrai bon et grand plaisir à lire l’histoire de cette pègre romaine, les vrais truands étant plus drôles par leur langage, qui m’a beaucoup fait rire, un peu plus « sympathiques » que les corrompus politiques...

Lire sur le blog

du 12 janvier 2016 😃😃😃

Dvine surprise, on retrouve le souffle, l’ampleur, le rythme, la complexité et en même temps la limpidité de ce premier roman Romanzo Criminale.

Lire sur le blog

2 podcasts

Le temps des libraires du 2 avril 2016

Emission spéciale Giancarlo de Cataldo

Télécharger le fichier mp3 Site de l'émission

Cercle polar du 27 février 2016

Cercle Polar #174 reçoit Giancarlo De Cataldo, coauteur de “Suburra”

Télécharger le fichier mp3 Site de l'émission

Vidéo recherchée automatiquement sur Youtube

Le résultat peut ne pas correspondre à la notice du livre.

15 décembre 2013 : Suburra - Giancarlo De Cataldo e Carlo Bonini (connectez-vous à la chaine Youtube Noir in Festival )

Riprese dell'incontro con Giancarlo De Cataldo e Carlo Bonini in occasione della presentazione del suo libro "Suburra" | Jardin de l'Ange, Courmayeur, ...

Vidéo recherchée automatiquement sur Youtube

Le résultat peut ne pas correspondre à la notice du livre.

3 mars 2017 : Suburra - Carlo Bonini, Giancarlo de Cataldo (connectez-vous à la chaine Youtube Knihy Dobrovský )

Nahlédněte do kuchyně tří mafiánských klanů, jejichž řádění během jediného týdne rozpoutá v římských ulicích hotové peklo. Více o knize zde: ...