Bibliosurf II, webographie littéraire

  1. Accueil
  2. > Polar : roman policier et noir
  3. > Littérature océanienne

Sous la terre des maoris /

Facebook

Les indicateurs

✓ En vue sur 5 sites
Ils aiment 😃
✓ 115 visites

Description

Sous la terre des maoris

Mark Saxton s’est suicidé. Il s’appelait aussi Maaka Pitama. Son père biologique, un Maori du nom de Tipene, vient voler sa dépouille afin de lui offrir des funérailles dans le respect de la tradition maorie. Sauf que c’est Box Saxton qui a élevé Mark, et il entend bien que son fils soit enterré sur les terres de sa propre famille. À travers l’affrontement sans merci que vont se livrer les deux hommes, c’est un portrait sans concession de la Nouvelle-Zélande que nous propose Carl Nixon, dévoilant les tensions existantes entre les communautés du pays, l’attachement aux traditions et l’amour de la terre. Un roman noir d’une rare intensité, porté par une écriture d’une finesse stupéfiante.


L’aube, 2 février 2017
Tags : -

ISBN 9782815914598
Recherchez ce livre dans la librairie la plus proche de chez vous via Place des libraires ou leslibraires.fr

5 critiques de la blogosphère

du 1er mai 2017 😃

Ecrit d’une plume simple mais délicate, Carl Nixon livre un roman sobre et épurée, où celui-ci s’applique à ce que son lecteur ne s’attache pas émotionnellement à ses personnages.

Lire sur le blog

du 31 mars 2017 😞

Et pour finir, c’est lent. Il ne se passe en fait pas grand-chose. Ce qui n’aurait pas été un problème si les thématiques abordées avaient été creusées, ou si l’histoire n’avait été qu’un prétexte à décrire des communautés, un pays, des gens …

Lire sur le blog

du 29 mars 2017 😃

Je dois avouer que l’auteur sait bien mener son histoire, qu’il sait mettre des dialogues quand il le faut, et cela démontre un grand savoir-faire.

Lire sur le blog

du 8 mars 2017 😃

Roman noir levant un pan méconnu d’us tribaux d’un pays réduit à des images d’Epinal réductrices.

Lire sur le blog

du 5 mars 2017 😃

Un excellent moyen de comprendre la société néo-zélandaise, sa complexité et, par extension, le fonctionnement parfois stupide et vain des communautés humaines qui se replient.

Lire sur le blog

Tweets de couv'

Quand la neige danse de Sonja Delzongle aka . Lyon 3.