Bibliosurf II, webographie littéraire

  1. Accueil
  2. > Roman
  3. > Littérature israélienne

Sous la même étoile /

Facebook

Les indicateurs

✓ En vue sur 2 sites
Ils aiment 😃
✓ 61 visites

Description

Sous la même étoile

Tout commence par le froid glacial d’un hiver à New York et tout se termine sur le sable brûlant des plages de Jaffa. Le hasard a fait se rencontrer et s’aimer une femme et un homme qui ne se seraient jamais adressé la parole dans d’autres circonstances. La femme, c’est Liat, une Israélienne dévorée par une nostalgie profonde de Tel Aviv. L’homme, c’est ’Hilmi, un peintre palestinien originaire de Ramallah. À New York, espace ...neutre hors du temps et de la politique, Liat et ’Hilmi décident de s’immerger, le temps d’un hiver, dans un amour impossible. Commence alors une vie commune dont la date d’expiration se rapproche chaque jour un peu plus. Dans cet univers clos qu’ils se sont créé, Liat et ’Hilmi ont décidé d’ignorer les à-côtés, les différences et les fissures. Mais la réalité finit toujours par s’imposer... Après s’être retrouvé au coeur d’une controverse en Israël, Sous la même étoile a connu un immense succès populaire et a été salué par les plus grands. Svetlana Alexievitch, prix Nobel de littérature, a notamment écrit : « La haine ne nous sauvera pas. La haine n’engendre que la haine, alors que l’amour est sans limites. Je suis avec Dorit Rabinyan. »


Les escales, 2 mars 2017
Tags : -  - 
Balade littéraire à partir de : New York

ISBN 9782365691871
Notice auteur sur Wikipedia
Bibliographie sur les catalogues de la BNF et le VIAF
Recherchez ce livre dans la librairie la plus proche de chez vous via Place des libraires ou leslibraires.fr

1 critique de la presse en ligne

du 17 mars 2017 😃

En racontant sa romance avec un Palestinien, l’auteure israélienne s’est attiré les foudres de la censure.

Lire sur le blog

1 critique de la blogosphère

du 10 avril 2017 😃

Une belle ode à l’amour et une réflexion sur ce que les douleurs et les combats du passé vous poussent à l’isolement dans une venelle de fortune, pour que rayonne l’amour.

Lire sur le blog