Bibliosurf II, webographie littéraire

  1. Accueil
  2. > Polar : roman policier et noir
  3. > Littérature francophone

Seules les bêtes / Colin Niel < / >


Les indicateurs

❤ Coup de coeur de la blogosphère
Seules les bêtes, de édité par Rouergue - Rouergue noir - le 4 janvier 2017,
est très apprécié par la blogosphère et en vue sur 16 sites + 1 podcast + Youtube.
Tag :  
Lieu : Causse Méjean
Prix Landerneau Polar 2017 , Prix du Cabri d’or 2017
Cette notice a été consultée par 773 visiteurs.

Description

Seules les bêtes

Une femme a disparu. Sa voiture est retrouvée au départ d’un sentier de randonnée qui fait l’ascension vers le plateau où survivent quelques fermes habitées par des hommes seuls. Alors que les gendarmes n’ont aucune piste et que l’hiver impose sa loi, plusieurs personnes se savent pourtant liées à cette disparition. Tour à tour, elles prennent la parole et chacune a son secret, presque aussi précieux que sa propre vie. Et si le chemin qui mène à la vérité manque autant d’oxygène que les hauteurs du ciel qui ici écrase les vivants, c’est que cette histoire a commencé loin, bien loin de cette montagne sauvage où l’on est séparé de tout, sur un autre continent où les désirs d’ici battent la chamade.
Avec ce roman choral, Colin Niel orchestre un récit saisissant dans une campagne où le monde n’arrive que par rêves interposés. Sur le causse, cette immense île plate où tiennent quelques naufragés, il y a bien des endroits où dissimuler une femme, vivante ou morte, et plus d’une misère dans le cœur des hommes.

ISBN 9782812612022

Wikipedia  BNF  VIAF 
Commander ce livre chez un libraire proche de chez vous via Place des libraires ou leslibraires.fr

17 occurrences sur le web

Mots pour mots du 26 juillet 2017 😃😃

Plus qu’un polar, ce livre est une atmosphère, un tissu de sensations fait de multiples éléments piochés dans un environnement brut, dépouillé, où affleurent des individus mis à nu.

Lire sur le blog

Le coup de coeur de Michel Dufranne du 2 mai 2017

Le coup de coeur de Michel Dufranne - Colin Niel "Seules les bêtes" (Ed.Rouergue Noir) - 02/05/2017

Télécharger le podcast

Café Powell du 20 mars 2017 😃😃

Il est des romans comme ça que vous commencez sans attente particulière mais dans le but d’un salon par exemple et duquel vous ressortez charmés car vous avez découvert quelque chose d’étonnant et de différent...

Lire sur le blog

Totalybrune du 17 mars 2017 😃😃

L’auteur nous montre combien le monde rural est un monde difficile fait de sacrifices alors quand un rayon de soleil pointe le bout de son nez dans le quotidien, il faut le saisir coute que coute.

Lire sur le blog

Lire au lit du 11 mars 2017 😃😃😃

Quant à la construction : waouh ! Alors là, franchement, BRAVO ! Tout est parfaitement ficelé jusqu’au bout ! Et on ne voit rien venir. On va de surprise en surprise.

Lire sur le blog

Le Temps du 4 mars 2017 😃😃

La malice de l’écrivain se révèle redoutable, d’autant qu’il n’y a aucune tromperie.

Lire sur le blog

Cannibales lecteurs du 17 février 2017 😃😃

Bref, je vous recommande chaleureusement Seules les bêtes, qui est bien davantage qu’un énième avatar de polar rural, en s’avérant beaucoup plus ambitieux et surprenant.

Lire sur le blog

Tasha’s books du 15 février 2017 😞

Visiblement, je suis la seule à ne pas aimer ce roman. On peut y voir l’expression ultime du tragique.

Lire sur le blog

La livrophage du 10 février 2017 😃😃😃

Colin Niel nous fait rencontrer dans de drôles de circonstances ces gens qu’on dit « de la France profonde », et j’ai été emballée par cette histoire vraiment insolite jusqu’au bout.

Lire sur le blog

Cunéipage du 6 février 2017 😃😃😃

Une claque ! Il est totalement impossible d’anticiper quoi que ce soit et la plume de Colin Niel est magistrale...

Lire sur le blog

Collectif polar du 29 janvier 2017 😃😃

Un roman bouleversant, amer voir grinçant mais poignant bref profondément humain.

Lire sur le blog

Black novel 1 du 25 janvier 2017 😃😃😃

Colin Niel a fait de sa démonstration un grand moment, une grande réussite. On n’est pas près d’oublier ces personnages, ce qui est la preuve d’un grand roman.

Lire sur le blog

Actu du noir du 20 janvier 2017 😃😃😃

Il nous parle aussi de la solitude en couple, de la solitude en ville, du manque d’amour, du sentiment de n’être compris ou aimé par personne.

Lire sur le blog

Nyctalopes du 18 janvier 2017 😃

Chaque nouvelle voix apportera son lot de révélations, de surprises dans une narration parfaitement maîtrisée jusqu’à un coup de théâtre particulièrement réussi et totalement imprévisible.

Lire sur le blog

Bob polar express du 16 janvier 2017 😃😃

Seules les bêtes est un roman rural noir des causses, avec une construction parfaitement réussie, qui entraîne le lecteur dans une affolante spirale. La folie n’épargne personne. Prenez garde !

Lire sur le blog

Coin lecture de Nath du 10 janvier 2017 😃😃

L’écriture est vive, chaque version s’imbriquera l’un à l’autre. La tension est palpable depuis le départ et croyez-moi, Colin Neil la fera gonfler et vous emmènera bien loin d’où vous pensiez aller.

Lire sur le blog

Unwalkers du 28 décembre 2016 😃😃

C’est un roman noir et original par les sujets qu’il traite, c’est aussi un page turner par sa construction implacable et maligne, c’est un roman d’amour même s’il est la plupart du temps malheureux [...], c’est un TRES bon roman !

Lire sur le blog

Vidéo recherchée automatiquement sur Youtube

Le résultat peut ne pas correspondre à la notice du livre.

10 mai 2017 : Les critiques de Laetitia #2: Colin Niel, Seules les bêtes (connectez-vous à la chaine Youtube Médiathèque Les Avenières )

Le 4ème roman de Colin Niel, Seules les bêtes, est en rupture avec ces précédents. L'auteur s'est éloigné de la Guyane qui lui est chère et nous livre un roman ...

Vidéo recherchée automatiquement sur Youtube

Le résultat peut ne pas correspondre à la notice du livre.

9 mars 2017 : "Seules les bêtes" de Colin Niel (connectez-vous à la chaine Youtube Éditions du Rouergue )

Une femme a disparu. Sa voiture est retrouvée au départ d'un sentier de randonnée qui fait l'ascension vers le plateau où survivent quelques fermes habitées ...