Bibliosurf II, webographie littéraire

  1. Accueil
  2. > Polar : roman policier et noir
  3. > Littérature francophone

Que Dieu me pardonne /

Facebook

Les indicateurs

✓ En vue sur 6 sites
Appéciation : 3.5/5
✓ 215 visites

Description

Que Dieu me pardonne

Ici, une banlieue tranquille, un quartier résidentiel et ses somptueuses maisons dans lesquelles le gratin de la ville coule des jours paisibles... À quelques encablures, une petite cité, grise et crasseuse. Avec sa cohorte de jeunes désoeuvrés qui végètent du matin au soir. Deux univers qui se frôlent sans jamais se toucher. D’un côté, il y a Kader, le roi de la glande et des petits trafics, Mélissa, la belle plante qui rêve d’une vie meilleure... De l’autre, Rayan, le bourgeois fortuné mais un peu détraqué... Et au milieu, Mattis, le flic ténébreux, toujours en quête de rédemption. Une cohorte d’âmes perdues qui n’auraient jamais dû se croiser... Des destins qui s’emmêlent, des illusions perdues, des espoirs envolés... Et puis, cette petite mécanique qui se met en place comme une marche funèbre... implacable !


Jigal, 18 mai 2017
Tags : -

ISBN 9782377220083
Recherchez ce livre dans la librairie la plus proche de chez vous via Place des libraires ou leslibraires.fr

6 critiques de la blogosphère

du 17 juillet 2017 😃

Ce roman ressemble à un jeu de société, mettant face à face les riches et les pauvres, avec Mattis comme arbitre, ou comme le bon samaritain.

Lire sur le blog

du 11 juillet 2017 😃😃

Que Dieu me pardonne est une découverte livresque comme je les aime.

Lire sur le blog

du 9 juillet 2017 😃

Je vis, je meurs était un excellent polar uppercut, sec, vif, désabusé, Que Dieu me pardonne enfonce le clou (si j’ose dire).

Lire sur le blog

du 21 juin 2017 😃😃😃

J’ai tellement aimé ce bouquin que je mets ma main à couper que ce deuxième roman de Philippe Hauret sera nominé et récompensé. Un indispensable dans la bibliothèque de tout amateur de noir.

Lire sur le blog

du 20 juin 2017 😃

Une lecture qui fait du bien, même si tout n’est pas rose, un point de vue original dans une histoire qui ne l’est pas moins.

Lire sur le blog

du 8 juin 2017 😃

La nuance est vaine, la réalité est dure, sans écho, sans ébauche d’une quelconque leçon. Le drame est ancré et Hauret cloue au pilori nos immuables oppositions vérolées d’une concorde.

Lire sur le blog