Bibliosurf II, webographie littéraire

  1. Accueil
  2. > Roman
  3. > Littérature francophone

Possessions /

Facebook

Les indicateurs

✓ En vue sur 3 sites
Appéciation : 3.5/5
✓ 88 visites

Description

Possessions

« L’histoire de ma vie divine a commencé lorsque j’ai été nommé - condamné, relégué, seraient des mots plus exacts - dans la ville de M***. » Un jeune universitaire a connu une singulière métamorphose : il est devenu un dieu. Dans un monologue d’une hilarante méchanceté et d’une inquiétante étrangeté, plein de colère et de visions hallucinées, il raconte les étapes de la déchéance qui l’a mené à cette mutation. Jusqu’à basculer dans le crime le plus atroce. Avec un humour grinçant, ce journal d’un fou dépeint tour à tour une province chabrolienne, confite dans son ennui, et la métropole parisienne déshumanisée qui n’est pas plus apte à juguler l’angoisse. Partout, le chaos affleure sous la surface des choses. Et lorsqu’un journaliste local découvre le manuscrit laissé par le criminel, lui-même est partagé devant le document : est-ce là simplement le pur délire d’un paranoïaque ? Ce roman noir, à tous les sens du terme - celui de la série noire, du romantisme noir et de l’humour noir -, renoue avec la tradition qui lie la Littérature et le Mal, celle de Bataille, d’Artaud ou de Kafka. Il décrit un monde paradoxal, où le fantastique se tient en lisière de notre réalité et où l’aliénation spirituelle contient le germe de la violence.


Inculte, 30 août 2017
Tags : - -

ISBN 9791095086451
Recherchez ce livre dans la librairie la plus proche de chez vous via Place des libraires ou leslibraires.fr

3 critiques de la blogosphère

du 23 août 2017 😃😃

C’est un texte sans temps mort, âpre et sévère. Le délire d’un auteur qui signe là son premier roman. Chapeau !

Lire sur le blog

du 21 août 2017 😃

Crise de folie, invasions divines ou Miskatonic University, dans la digne province académique française ?

Lire sur le blog

du 14 août 2017 😃

Le ton prophétique et emphatique de l’auteur n’y est pas pour rien, et l’on se retrouve pris dans cette malédiction qui semble passer dans les veines de tous ceux qui lisent cette histoire de taré.

Lire sur le blog