Bibliosurf II, webographie littéraire

  1. Accueil
  2. > Polar : roman policier et noir
  3. > Littérature espagnole

Pères, fils, primates /

Facebook

Les indicateurs

✓ En vue sur 5 sites
Appéciation : 2.8/5
✓ 33 visites

Description

Pères, fils, primates

Joanes est un entrepreneur en difficulté : son entreprise de climatisation ne va pas fort et s’il ne signe pas ce contrat qu’il attend, il devra mettre la clé sous la porte.
Ce brillant ingénieur avait pourtant tout pour réussir. Mais sa carrière a été tuée dans l’oeuf par l’un de ses professeurs. Au cours d’un séjour sur la côte mexicaine, au milieu des hôtels remplis de touristes, pour célébrer le second mariage de son beau-père avec une jeunette blonde, il va croiser son ancien professeur. Il rencontrera aussi un chimpanzé très spécial. Alors qu’un ouragan frappe les îles mexicaines, Joanes, en plein burn-out, plonge dans un délire de vengeance et de manipulation…. Un très beau roman noir, entre Le Couperet de Donald Westlake et Shining de Stephen King.


Mirobole, 14 avril 2016
Tags : -

ISBN 9791092145540
Recherchez ce livre dans la librairie la plus proche de chez vous via Place des libraires ou leslibraires.fr

5 critiques de la blogosphère

du 23 juillet 2016 😃

L’écriture fonctionne de manière étrange. Si la narration est celle de Joanes, l’auteur procède à des sauts de puces dans le temps, en avant, en arrière, qui déstabilisent le lecteur, renforçant son trouble. Et son plaisir de lecture.

Lire sur le blog

du 10 juin 2016 😃

Pères, fils, primates est un roman noir inconfortable, troublant, ébouriffant.

Lire sur le blog

du 24 mai 2016

IL y a du potentiel chez Bilbao, il n’y a pas à en douter, reste à canaliser cette énergie qui bouillonne et qui donne par moment des chapitres inégaux.

Lire sur le blog

du 21 mai 2016 😃

Je me suis coulé totalement dans l’histoire subtilement amenée et menée, un peu à la manière de Sukkwan island de David Vann...

Lire sur le blog

du 14 mai 2016 😃

Avec minutie (et un grand art du suspens) Jon Bilbao nous fait évoluer dans un univers qui s’opacifie de page en page et nous fait croire à tout, avec une qualité d’atmosphère bluffante.

Lire sur le blog