kézako Bibliosurf
Bibliosurf
  1. Accueil
  2. > Genres et pays
  3. > Littératures nord-américaines
  4. > Littérature cubaine

Paul

Que dit le web du roman de Zoé Valdés ?

Page créée le 08/09/2022 - mise à jour le 08/09/2022 à 15:42

Tableau de bord




2 occurrences sur le web



4ème de couv


« Il n’allait plus guère tarder à claquer comme un chien. Tout seul. La petite Chinoise n’était pas revenue lui apporter la soupe cuisinée par son père. Ou peut-être ne l’avait-il pas vue, en proie à ses accès de douleur et de delirium tremens. Il connut la faim, certes, mais sa peinture s’éclaircissait, elle respirait mieux. Une peinture qui respire est la plus grande réussite d’un peintre, car elle porte la vie ; il lui insuffle sa vie, sa respiration, les battements de son coeur, ses palpitations heureuses et ses craintes les plus profondes. »Accablé par la maladie, sur une île paradisiaque de la Polynésie française, Paul Gauguin affronte les fantômes de son passé. Fiévreux et délirant, il se souvient de sa vie bourgeoise de financier avant que la peinture, devenue pour lui une passion, le pousse à tout quitter. Ce roman crépusculaire met en scène l’artiste en proie à ses ultimes visions et à ses derniers désirs.Zoé Valdés livre ici « son » Paul, rhapsodie intime où les voix du passé se mêlent, comme des litanies. L’écrivaine fait la part belle aux corps, aux sens, à l’intime, et poursuit sa réflexion autour de l’amour, la mort, l’exil, la création et bien sûr la transgression, autant de thèmes qui nourrissent son oeuvre

ISBN 9782081485853

Recherche associée


Carrousel