Bibliosurf II, webographie littéraire

  1. Accueil
  2. > Roman
  3. > Littérature sud-africaine

Paradis amer / Tatamkhulu Afrika < / >


Les indicateurs

Paradis amer , de édité par Presses de la Cité le 2 septembre 2015,
est peu apprécié par la blogosphère et en vue sur 4 sites .
Sélection :
Tags :   -   -  
Cette notice a été consultée par 60 visiteurs.

Description

Paradis amer

Un vieil homme, Tom Smith, reçoit une lettre et un colis de la part d’une personne qu’il n’a pas vue depuis cinquante ans : Danny, qui fut prisonnier avec lui pendant la Seconde Guerre mondiale, en Afrique du Nord. Dans cette intimité contrainte, tous deux se surprirent à ressentir l’un pour l’autre de forts sentiments qui les aidèrent à supporter les terribles conditions de détention, mais qui furent aussi source de conflits violents et passionnés...

Roman autobiographique, Paradis amer nous plonge avec virtuosité dans l’atmosphère d’un camp de prisonniers et évoque avec finesse la fatigue des corps, mais aussi la naissance du désir.

" Paradis amer est incisif et lyrique, caustique et émouvant. C’est une lecture enivrante. " Christos Tsiolkas

ISBN 9782258116849

VIAF 
Commander ce livre chez un libraire proche de chez vous via Place des libraires ou leslibraires.fr

4 occurrences sur le web

Cinéphile m\’était conté ... du 6 décembre 2015 😃😃

Une émotion comparable à celle de Sur la route de Madison ou du Secret de Brokeback Mountain, en plus brute et plus profonde.

Lire sur le blog

On l’a lu du 16 novembre 2015 😃

La guerre, les hommes, les relations ambigües entre certains de ses camarades prisonniers, d’autres plus ouvertement homosexuelles et lui, dans ce marasme

Lire sur le blog

Les chroniques assidues du 27 septembre 2015

Cette lecture n’a donc pas été toujours aisée pour moi par la dureté des thèmes évoqués, par le voyeurisme que j’ai pu parfois ressentir mais aussi par certaines tournures d’écritures qui alourdissent parfois le roman.

Lire sur le blog

Sur la route de Jostein du 17 septembre 2015

Cette lecture pourra déplaire par son réalisme souvent cru mais elle cache une très belle histoire d’amitié dans un récit qui se veut aussi un témoignage historique autobiographique.

Lire sur le blog