Bibliosurf II, webographie littéraire

  1. Accueil
  2. > Roman
  3. > Littérature espagnole

O.P. (ordre public) /

Facebook

Les indicateurs

✓ En vue sur 2 sites
Appéciation : 3.5/5
✓ 44 visites

Description

O.P. (ordre public)

Années 20, à Madrid. Un vent de révolte souffle sur la Moncloa, la plus grande
prison pour hommes de la capitale. Un jeune journaliste incarcéré, double de l’auteur Ramón Sender, interroge la société, ses raisons d’enfermer et de nuire à la liberté individuelle. À travers de longues conversations, celui-ci devient l’ami du Vent, qui incarne à travers ses sifflements la colère des détenus. Syndicalistes, homicides, escrocs, ouvriers, gitans aux parlers forts en gouaille, ceux-ci se rebellent contre la rigueur des conditions de détention… une mutinerie sévèrement réprimée dans la violence par la pénitentiaire.

En s’inspirant de sa propre expérience de la prison, Ramón Sender tisse un roman à multiples facettes : tour à tour lyrique, philosophique, politique, réaliste, humoristique, parfois même théâtral, O.P. a aussi valeur de reportage.

O.P., « ordre public », deux lettres qui dénoncent la répression sous la dictature de Primo de Rivera dans les années 20 en Espagne, qui creuse les clivages au sein de la population espagnole, entre syndicalistes, anarchistes, intellectuels, politiques, membres du clergé… clivages dont on connaît le rôle dans le dénouement de la guerre civile.


Nouvel Attila, 7 avril 2016
Tags : -
Balade littéraire à partir de : Madrid

ISBN 9782371000261
Notice auteur sur Wikipedia
Bibliographie sur les catalogues de la BNF et le VIAF
Recherchez ce livre dans la librairie la plus proche de chez vous via Place des libraires ou leslibraires.fr

2 critiques de la blogosphère

du 6 mai 2016 😃😃

En inscrivant un cinquième titre de l’auteur à son catalogue, Le Nouvel Attila poursuit en beauté un travail de réédition et de traduction enthousiasmant, qualitatif et perfectionniste.

Lire sur le blog

du 27 avril 2016 😃

Lyrique, poétique, paradoxal comme un article d’une édition tentant de promouvoir les littératures dans ses formes picaresques mais n’oublions pas notre plongée dans la détention sous ce régime abject !

Lire sur le blog