Bibliosurf II, webographie littéraire

  1. Accueil
  2. > Polar : roman policier et noir
  3. > Littérature nord-américaine

Nous allons mourir ce soir / Gillian Flynn < / >


Les indicateurs

Nous allons mourir ce soir, de édité par Sonatine le 3 novembre 2016,
est apprécié par la blogosphère et en vue sur 6 sites + Youtube.
Cette notice a été consultée par 121 visiteurs.

Description

Nous allons mourir ce soir
Titre original : The grownup
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Héloïse Esquié

Après une enfance difficile, la narratrice anonyme devient travailleuse du sexe. Des années d’expériences ont développé chez elle un véritable don pour décrypter la psychologie de ses interlocuteurs, leurs intentions et leurs envies. Aussi lui arrive-t-il de donner des conseils à des âmes en peine. Lorsqu’elle rencontre Susan Burke, une femme aisée aux prises avec une situation dramatique, elle lui propose de l’aider. Susan et sa famille ont emménagé à Carterhook Manor, une vieille demeure inquiétante, marquée par une violente histoire vieille de cent ans. Sur place, la narratrice rencontre Miles, le beau-fils de sa cliente, un adolescent au comportement étrange et glaçant. Saura-t-elle découvrir toute la vérité sur Carterhook Manor et la famille qui l’habite désormais ?

Si une bonne nouvelle se reconnaît à la puissance de sa chute, Gillian Flynn nous livre ici un véritable morceau d’anthologie. En quelques pages, elle dessine des personnages inoubliables, construit une histoire haletante, qu’elle mène à une conclusion proprement sidérante. Mordant, noir, machiavélique et ironique : tout l’univers de l’auteur, experte incomparable en manipulation et rebondissements, se trouve concentré ici.

ISBN 9782355845246

Wikipedia  BNF  VIAF 
Commander ce livre chez un libraire proche de chez vous via Place des libraires ou leslibraires.fr

6 occurrences sur le web

Sous les pavés…..la page du 8 avril 2017 😃😃

Habile Gillian, qui sait y faire pour donner du plaisir à ses lecteurs et pour les laisser après l’acte, pantelants et agités encore de quelques spasmes jouissifs…

Lire sur le blog

Cathulu du 9 décembre 2016 😃

De drôle et enlevé, voire canaille,Nous allons mourir ce soir se révèle être dans sa seconde partie une cascade de manipulations quelque peu artificielle et c’est bien dommage.

Lire sur le blog

Black novel 1 du 18 novembre 2016 😃😃

Gillian Flynn nous décrit cette famille et sa famille d’une façon tellement claire et efficace que Stephen King n’aurait pu renier certaines scènes. C’en est tout simplement impressionnant.

Lire sur le blog

EmOtionS du 3 novembre 2016 😃😃

Un shot de Gillian Flynn, ça n’a pas de prix (ou plus exactement 7 euros). Reste à faire preuve d’une infinie patience pour enfin la retrouver dans un vrai roman.

Lire sur le blog

Action-suspens du 1er novembre 2016 😃😃

“Nous allons mourir ce soir” a été récompensée par le Prix de la meilleure nouvelle en 2015. Une distinction méritée, non seulement grâce à son intrigue idéalement maîtrisée, mais c’est avant tout son écriture qui séduit.

Lire sur le blog

Quatre sans quatre du 31 octobre 2016 😃😃

Ce petit texte est la substantifique moelle d’un thriller, tous les ingrédients, très vite, très fort, un maximum d’efficacité et de frissons de plaisir.

Lire sur le blog

Vidéo recherchée automatiquement sur Youtube

Le résultat peut ne pas correspondre à la notice du livre.

18 avril 2017 : Nous allons mourir ce soir (Gillian Flynn) / CSO #9 (connectez-vous à la chaine Youtube Entre mes... couvertures )

La confession sur l'oreiller du jour à propos de Nous allons mourir ce soir, de Gillian Flynn. Site de Gillian Flynn : http://gillian-flynn.com/ Crédits images ...

Vidéo recherchée automatiquement sur Youtube

Le résultat peut ne pas correspondre à la notice du livre.

10 décembre 2016 : Bookmas # 10 : Nous allons mourir ce soir de Gillian Flynn ed. Sonatine (connectez-vous à la chaine Youtube Les rats de bibliothèque )

Bonsoir les amis, Vous faites quoi, vous, ce soir ? Si vous avez un peu de temps, foncez grignoter cette nouvelle ! Des bisous :* Pour me suivre : Twitter ...