Bibliosurf II, webographie littéraire

  1. Accueil
  2. > Roman
  3. > Littérature francophone

Notre vie dans les forêts / Marie Darrieussecq < / >


Les indicateurs

Notre vie dans les forêts, de édité par POL le 17 août 2017,
est apprécié par la blogosphère et en vue sur 11 sites + 6 podcasts + Youtube.
Sélection :
Cette notice a été consultée par 456 visiteurs.

Description

Notre vie dans les forêts

« Il faut que je raconte cette histoire. Il faut que j’essaie de comprendre en mettant les choses bout à bout. En rameutant les morceaux. Parce que ça ne va pas. C’est pas bon, là, tout ça. Pas bon du tout. »
Ces mots sont parmi les premiers du nouveau roman de Marie Darrieussecq (roman qui s’est imposé à elle alors qu’elle travaillait sur un autre projet et qu’elle a écrit d’une seule traite, comme poussée par une nécessité impérieuse). De ce roman, ils indiquent la tonalité et le mode narratif. C’est un roman à la première personne, où l’héroïne découvre au fur et à mesure qu’elle la raconte toutes les causes et les conséquences de son histoire. Nous sommes donc dans une forêt (« nous » car la manière dont le livre est écrit impose une identification du lecteur). Le personnage principal, une femme qui fut autrefois psychothérapeute, s’y cache avec d’autres. D’autres ? Des compagnons de fuite, loin d’un monde qu’on devine menaçant pour eux et qui les traque. Mais aussi avec des êtres étranges, comme flottants, mais qui leur ressemblent de manière frappante, des sosies ? Leurs clones, en fait qu’ils ont emmenés avec eux dans leur fuite.
Cette dystopie, qui se situe dans la postérité de Le meilleur des mondes, comme dans celle de 1984 ou de Fahrenheit 451, nous raconte une histoire de trafic d’organes, de gérontocratie, de totalitarisme sanitaire et politique. Marie Darrieussecq, avec ce personnage très légèrement en retard sur les événements, et à ce titre bouleversant, renoue avec la veine de Truismes.

ISBN 9782818043660

Wikipedia  BNF  VIAF 
Commander ce livre chez un libraire proche de chez vous via Place des libraires ou leslibraires.fr

17 occurrences sur le web

Mic Mélo du 27 décembre 2017 😃😃

Après le splendide Etre ici est une splendeur, une biographie artistique romancée, Marie Darrieussecq fait le pari d’étonner et de changer totalement de registre, et réussi brillamment à rester toute aussi convaincante.

Lire sur le blog

Book’ing du 3 décembre 2017 😃

Avec cette dystopie, Marie Darrieussecq interroge sur l’avenir de l’homme dans une société de l’omni-contrôle technologique, où l’on a perdu le sens et le respect du vivant, où l’être humain et son environnement sont relégués à des fonctions utilitaires.

Lire sur le blog

Le Temps du 25 novembre 2017 😃

Marie Darrieussecq invente une société de doubles, un monde sous surveillance dont il n’est pas facile de s’échapper. Son héroïne parle pourtant du fin fond des forêts...

Lire sur le blog

Trois ou quatre livres du 24 octobre 2017 😃😃😃

L’écriture à la première personne plonge dans une frénésie, une urgence d’écrire et de lire avant qu’il ne soit trop tard et c’est juste magnifique !

Lire sur le blog

Entrez sans frapper du 23 octobre 2017

Marie Darrieussecq - Entrez sans frapper - 23/10/2017

Le Devoir du 30 septembre 2017 😃😃

Un monde déshumanisé, dominé par les écrans et les robots. Un monde où règnent la peur et l’injustice. Où le clonage humain est devenu réalité… pour les plus riches.

Lire sur le blog

Cunéipage du 29 septembre 2017 😃😃😃

J’ai ensuite lu quelques avis négatifs qui m’en ont écartée, avant que l’autrice elle-même de me redonne envie de la lire lors de son passage dans La Grande Librairie. J’aurais dû passer outre les avis des autres, car j’ai adoré.

Lire sur le blog

Humeur vagabonde du 16 septembre 2017

La littérature, la bonne, nous tend parfois le miroir de sorcière dans lequel notre avenir se dessine.

Cathulu du 11 septembre 2017 😃😃

Là où le premier roman de l’écrivaine prenait son temps pour nous décrire les changements de la société, Notre vie dans les forêts est beaucoup plus court (189 pages) et le sentiment d’urgence encore plus grand.

Lire sur le blog

Versus-Lire du 6 septembre 2017

Marie Darrieussecq : "Notre Vie dans les forêts" - 06.09.2017

Boomerang du 6 septembre 2017

Ave Marie Darrieussecq

Cannibales lecteurs du 5 septembre 2017

Peut-être ai-déjà trop lu ou vu d’œuvres de ce genre, mais ces cousinages m’ont gêné, et donné des clefs de compréhension pour anticiper la conduite et les enjeux du récit.

Lire sur le blog

Par les temps qui courent du 4 septembre 2017

Marie Darrieussecq : Finalement, on n’est nulle part à l’abri

Libération du 1er septembre 2017 😃😃

C’est moins sur les ressorts de la dystopie qu’il faut s’attarder, que sur la qualité du monologue qui monte du bois où se cachent les réfugiés.

Lire sur le blog

Le masque et la plume du 27 août 2017

Le masque et la plume livres

Bibliobs du 22 août 2017 😃😃

Cette course vers le néant, que Darrieussecq orchestre avec une précision mécanique, fait de son livre un texte rare, étrange et oppressant.

Lire sur le blog

Télérama du 16 août 2017 😃😃

Subtilement, brillamment, Marie Darrieussecq ajoute ses pro­pres grains de sable, aidée en cela par ­Viviane, personnage en perpétuel retard sur les événements, incapable de nouer tous les fils, perdue, naïve et délicieusement blagueuse.

Lire sur le blog

Vidéo recherchée automatiquement sur Youtube

Le résultat peut ne pas correspondre à la notice du livre.

15 septembre 2017 : Marie Darrieussecq présente une dystopie haletante, « Notre vie dans les forêts » (connectez-vous à la chaine Youtube La Grande Librairie )

La romancière et psychanalyste Marie Darrieussecq, est sur le plateau pour « Notre vie dans les forêts » (P.O.L), une dystopie haletante dans la lignée de ...

Vidéo recherchée automatiquement sur Youtube

Le résultat peut ne pas correspondre à la notice du livre.

25 août 2017 : Marie Darrieussecq Notre vie dans les forêts (connectez-vous à la chaine Youtube jeanpaulhirsch )

Marie Darrieussecq Notre vie dans les forêts éditions P.O.L "Une femme écrit au fond d'une forêt. Son corps et le monde partent en morceaux. Avant, elle était ...