Bibliosurf II, webographie littéraire

  1. Accueil
  2. > Récit
  3. > Littérature britannique

Mères, filles : sept générations /

Facebook

Les indicateurs

✓ En vue sur 2 sites
Appéciation : 3.5/5
✓ 91 visites

Description

Mères, filles : sept générations

Juliet Nicolson vient d’une famille dans laquelle écrire son histoire est, depuis toujours, une tradition. Appartenant à l’aristocratie anglaise éclairée, son arrière-grand-mère, Victoria Sackville-West, a laissé derrière elle une grande quantité de journaux intimes. Sa grand-mère, Vita Sackville-West a publié de nombreux livres sur la famille, et son père, Nigel Nicolson, est l’auteur de Portrait d’un mariage. S’inspirant de la tradition familiale, c’est sous un angle nouveau et original que Juliet Nicolson aborde le thème de la filiation, se concentrant ...sur sept générations de femmes. Retraçant le parcours de ses ancêtres et de ses descendants, c’est avec la précision d’une historienne et l’attachement émotionnel d’un membre de la famille que l’auteur cherche à dresser les schémas de comportement qui ont traversé les générations. Ce livre est centré sur la filiation de ces femmes, il explore le sentiment d’appartenance et ce qu’il peut créer de solitude mais ce n’est pas exclusivement un récit sur les femmes. Il est également question de la figure du père, de celle du compagnon et du réconfort qu’ils procurent. Issue d’une lignée qui a marqué la sphère politique (plusieurs hommes de la famille occupaient des fonctions politiques importantes, notamment Harold, le grand-père de la narratrice, qui était ambassadeur) et intellectuelle (le père de Nigel Nicolson était éditeur), Juliet Nicolson se fait, à travers ce livre, l’héritière d’une tradition de lettres et donne accès au lecteur à un milieu aussi admiré que critiqué.


Christian Bourgois, 2 février 2017
Tags : -  -  - 

ISBN 9782267032383
Recherchez ce livre dans la librairie la plus proche de chez vous via Place des libraires ou leslibraires.fr

1 critique de la presse en ligne

du 8 février 2017 😃😃

En dressant le portrait des femmes de sa famille, l’écrivaine raconte en creux, avec tendresse mais sans mièvrerie, leurs combats pour exister.

Lire sur le blog

1 critique de la blogosphère

du 18 juin 2017 😃

On quitte Mères, filles, sept générations à regret, avec le sentiment étrange de laisser là des gens que l’on connaît, et qu’on ne retrouvera plus jamais. Une lecture étonnante.

Lire sur le blog