Bibliosurf II, webographie littéraire

  1. Accueil
  2. > Roman
  3. > Littérature nord-américaine

Me voici / Safran Foer < / >


Les indicateurs

Me voici, de édité par L’Olivier le 28 septembre 2017,
est apprécié par la blogosphère et en vue sur 8 sites + 2 podcasts + Youtube.
Sélection :
Cette notice a été consultée par 326 visiteurs.

Description

Me voici
Titre original : Here I am
Traduit de l'anglais (États-Unis) par Stéphane Roques

Jacob et Julia Bloch vivent à Washington (D.C.) avec leurs trois enfants. Derrière la façade rassurante qu’offre cette famille juive typiquement américaine, une crise majeure se prépare. Elle éclate lorsque Sam, le fils aîné, se fait expulser du lycée, et
que son père est surpris en train d’envoyer des textos pornographiques à une inconnue. D’autres secousses vont suivre, menaçant les Bloch d’une dislocation définitive.

Pendant ce temps, au Proche-Orient, un cataclysme se prépare. C’est finalement un tremblement de terre qui ravage la région et déclenche un conflit géopolitique de grande ampleur, mettant en péril l’existence même de l’État d’Israël, lequel lance un appel au secours à la diaspora. Comment tout cela va-t-il finir ?

Hilarant, excitant, bouleversant, mêlant la satire et le tragique, Me Voici est sans aucun doute le roman le plus captivant de Jonathan Safran Foer.

ISBN 9782823610161

Wikipedia  BNF  VIAF 
Commander ce livre chez un libraire proche de chez vous via Place des libraires ou leslibraires.fr

10 occurrences sur le web

Viduite du 22 avril 2018 😃

Les récits spéculatifs quand ils ne sont pas illustration d’une belle incertitude spirituelle donne à voir un très joli flottement narratif.

Lire sur le blog

Les mots de la fin du 6 janvier 2018 😃😃😃

Me voici est un roman impressionnant opulent spirituel émaillé de dialogues percutants. Comme tout pavé – 741 pages -, certains passages pâtissent de l’attention du lecteur mais celle-ci est toujours ravivée.

Lire sur le blog

Journal d’une lectrice du 6 décembre 2017 😃

Le tout n’est pas exempt de longueurs et semble parfois partir un peu dans tous les sens, mais c’est un labyrinthe si brillant et si profond qu’on s’y égare avec le plus grand bonheur.

Lire sur le blog

Tu vas t’abimer les yeux du 1er décembre 2017 😃

Un pari risqué, mais réussi à mes yeux !

Lire sur le blog

En lisant en voyageant du 29 novembre 2017 😃

En abordant ce pavé de 740 pages, le lecteur qui connaît (un peu) l’auteur se doute qu’il y aura du copieux et du non linéaire, et que l’effort demandé sera récompensé.

Lire sur le blog

Humeur vagabonde du 11 novembre 2017

Formidablement intelligent, drôle et touchant : le nouveau roman du surdoué Jonathan Safran Foer

Télécharger le podcast

La Croix du 1er novembre 2017 😃😃

Jonathan Safran Foer, écrivain new-yorkais très en vogue, explore la transmission père-fils sur quatre générations dans l’intimité d’une famille juive sur le point d’exploser.

Lire sur le blog

Le temps des écrivains du 14 octobre 2017

"Comme beaucoup de juifs américains j’ai une relation compliquée avec Israël", Jonathan Safran Foer

Télécharger le podcast

Cunéipage du 2 octobre 2017 😃😃😃

Un roman qui ne ressemble à aucun autre et dont il est impossible de parler sans dévoiler une part de son âme – ce à quoi je ne me risquerai pas. Une merveille.

Lire sur le blog

Télérama du 20 septembre 2017 😃😃😃

Un sommet de sagacité… et de drôlerie sur la corrosion des sentiments.

Lire sur le blog

Vidéo recherchée automatiquement sur Youtube

Le résultat peut ne pas correspondre à la notice du livre.

2 novembre 2017 : Revoici Jonathan Safran Foer (connectez-vous à la chaine Youtube Entrée libre )

L'Américain Jonathan Safran Foer est un écrivain rare, avec trois romans en 15 ans. Son nouveau livre, « Me voici », traite d'un sujet douloureux, le divorce, ...

Vidéo recherchée automatiquement sur Youtube

Le résultat peut ne pas correspondre à la notice du livre.

23 octobre 2017 : Jonathan Safran Foer, Here I am (connectez-vous à la chaine Youtube Diacritik )

Interview, vostfr, de Jonathan Safran Foer, pour Me Voici (Here I am) — Paris, 10/10/2017 — Christine Marcandier (Diacritik) — Article ici ...