Bibliosurf II, webographie littéraire

  1. Accueil
  2. > Roman
  3. > Littérature francophone

Maman est en haut /

Facebook

Les indicateurs

✓ En vue sur 5 sites
Appéciation : 2.2/5
✓ 49 visites

Description

Maman est en haut

Cerise, la quarantaine bien entamée, vit seule avec ses deux enfants, supporte sa mère, a des élans hypocondriaques, se demande si elle ne devrait pas changer de boulot et, dans les moments extrêmes, ouvre une bouteille de blanc pour réfléchir.

Un matin, lors du traditionnel appel téléphonique agressif de sa mère, elle perd le fil de la conversation et n’écoute plus. Pourtant quand Marie lui assène « J’ai eu raison, n’est-ce pas ? », prise de court, elle acquiesce. Le soir même, c’est la gendarmerie qui la contacte : sa mère est en garde-à-vue, mais ils refusent d’en dire plus. Qu’a-t-elle bien pu faire, encore ?

Pendant les quelques semaines qu’il lui faudra pour comprendre, Cerise traverse d’autres turbulences : retour de son ex-mari avec une bien curieuse proposition, changement de direction et débarquement de « jeunes » dans l’entreprise où elle travaille.

Maman est en haut : dans le nord ; perchée depuis des années ; en haut de l’arbre généalogique. Une position idéale pour lâcher quelques bombes...

Question : « Où est-on mieux qu’au sein de sa famille ? » Réponse : « Partout ailleurs ! »


Buchet Chastel, 3 octobre 2016
Tags : - -

ISBN 9782283030042
Notice auteur sur Wikipedia
Bibliographie sur les catalogues de la BNF et le VIAF
Recherchez ce livre dans la librairie la plus proche de chez vous via Place des libraires ou leslibraires.fr

5 critiques de la blogosphère

du 8 janvier 2017 😃

Juste un bon livre, sans plus.

Lire sur le blog

du 22 décembre 2016 😃

Dans ce roman sur la famille – avec ses secrets, ses rivalités intestines, ses drames, mais aussi sur la crise de la quarantaine, Caroline Sers adopte un ton caustique jubilatoire.

Lire sur le blog

du 28 novembre 2016 😃

Cette chronique d’une implosion annoncée est jubilatoire cependant que l’enthousiasme se mâtine d’amertume : et si cette famille de papier ne présentait certains points communs avec la nôtre ?

Lire sur le blog

du 11 octobre 2016

Caroline Sers a voulu amener ce roman sur la famille ( les relations, l’éducation) sur un terrain assez difficile mais je n’ai pas été convaincue.

Lire sur le blog

du 4 octobre 2016

Parti sur les chapeaux de roues avec une héroïne sympathique en diable, le rythme ralentit sérieusement ensuite et oublie un peu le côté vachard qui faisait tout son sel.

Lire sur le blog