kézako Bibliosurf
Bibliosurf
  1. Accueil
  2. > Genres et pays
  3. > Littératures européennes
  4. > Littérature italienne

Malerba : que dit le web de l’ essai de Giuseppe Grassonelli et Carmelo Sardo ?

Page créée le 19/07/2015 - mise à jour : 19/07/2015 à 09:23


L'Appréciation est mitigée sur le web littéraire.
Les internautes trouvent ce livre : #morale.

Tableau de bord




1 occurrence sur le web



4ème de couv


Grassonelli, né dans la province d’Agrigente, mène la vie d’un jeune délinquant. Dans les années 1980, son père – un maffieux sérieux – l’envoie à Hambourg où il a de la famille. Là, il va découvrir un autre monde, apprendre les secrets du poker et les différentes manières de tricher au jeu. Il se met à gagner de l’argent, se fait des amis. Mais quelques années plus tard, il doit effectuer son service militaire à Rome.
Le service militaire terminé, il va passer l’été dans sa famille et avant de repartir le 21 septembre 1986, son billet d’avion pour Hambourg en poche, il va prendre un dernier verre avec sa famille. Soudain une série de coups de feu s’abat sur la table qu’il vient de quitter. Le grand-père adoré, les oncles, les cousins sont tués. Un des tueurs le remarque et lui tire dessus. Blessé, il s’enfuit et en réchappe.
Après avoir vécu discrètement quelque temps en Allemagne, il revient en Sicile et organise la Vengeance. Et c’est une véritable guerre qui s’installe entre les deux maffias : Cosa Nostra et la Stidda. Il tuera ceux qui ont tués les siens. Une des rares personnes à savoir où il vit le donnera à la police.
« Je n’avais que vingt-sept ans, j’avais déjà dévoré mon existence. »
Arrêté, soumis à un sévère régime carcéral les seize premières années, il pourra ensuite accéder à des cours universitaires et sa découverte de la littérature et surtout de la philosophie va le transformer. C’est encouragé par son professeur de philosophie qu’il va écrire ses souvenirs.

Traduit de l’italien par Nathalie Bauer

ISBN 9782709648653

Recherches associées


Carrousel