Bibliosurf II, webographie littéraire

  1. Accueil
  2. > Essai

Les sens du poil (grec) /

Facebook

Les indicateurs

✓ En vue sur 1 site
Appéciation : 2/5
✓ 15 visites

Description

Les sens du poil (grec)

Les poils des Grecs, futilité ? Ah non ! Alors, clé d’ut pour renouveler radicalement la lecture de leur monde ? N’exagérons pas ! N’était le nombre de pages, exubérant ou dissimulé, exhibé ou caché, ce poil grec reste néanmoins modeste. Modeste, mais solide, vigoureux, efficace, autant de qualités qui font de lui un précieux témoin. Saisi convenablement et adéquatement tiré, il vous conduira là où on ne l’attend pas : en biologie, médecine, physiognomonie, sociologie, politique, ethnologie, religion, esthétique, jusqu’en amour pendant qu’on y est. Autre force, sa souplesse. Ainsi met-il en évidence des liens insoupçonnés que Grecs d’autrefois établissaient entre ces disciplines. Qui fait mieux ?
S’attacher à une entreprise d’histoire du corps qui a déjà produit de beaux fruits, substituer à une histoire si longtemps glabre, une histoire sans voile, c’est constater que le poil s’immisce dans les discours politiques, sociaux, intervient dans des pratiques d’exclusion, prend place dans des rituels religieux, joue le premier rôle dans des appréciations des corps, et du désir qu’on éprouve pour eux. C’est constater à quel point, dans la culture grecque, sont incarnées les idéologies.

Pierre Brulé a enseigné l’histoire grecque à l’université de Rennes 2. Il est l’auteur de Périclès : L’apogée d’Athènes (1991), La Grèce d’à côté. Réel et imaginaire en miroir en Grèce antique (2007) et Les femmes grecques à l’époque classique (2006). Il a également dirigé le volume La norme religieuse en Grèce (2011). Aux Belles Lettres en 2012, il a publié Comment percevoir le sanctuaire grec ? Une analyse sensorielle du paysage sacré.


Belles lettres, 12 mai 2015
Tags :

ISBN 9782251445342
Recherchez ce livre dans la librairie la plus proche de chez vous via Place des libraires ou leslibraires.fr

1 critique de la presse en ligne

du 24 juin 2015

Signe de distinction dans l’Antiquité grecque, les poils sont passés au rasoir par Pierre Brulé.

Lire sur le blog