Bibliosurf II, webographie littéraire

  1. Accueil
  2. > Roman
  3. > Littérature francophone

Les rêveurs / Isabelle Carré < / >


Les indicateurs

Les rêveurs, de édité par Grasset le 1er janvier 2018,
est apprécié par la blogosphère et en vue sur 17 sites + 1 podcast + Youtube.
Grand prix RTL-Lire 2018
Cette notice a été consultée par 224 visiteurs.

Description

Les rêveurs

« On devrait trouver des moyens pour empêcher qu’un parfum s’épuise, demander un engagement au vendeur – certifiez-moi qu’il sera sur les rayons pour cinquante ou soixante ans, sinon retirez-le tout de suite. Faites-le pour moi et pour tous ceux qui, grâce à un flacon acheté dans un grand magasin, retrouvent l’odeur de leur mère, d’une maison, d’une époque bénie de leur vie, d’un premier amour ou, plus précieuse encore, quasi inaccessible, l’odeur de leur enfance…  » I. C. Quand l’enfance a pour décor les années 70, tout semble possible. Mais pour cette famille de rêveurs un peu déglinguée, formidablement touchante, le chemin de la liberté est périlleux. Isabelle Carré dit les couleurs acidulées de l’époque, la découverte du monde compliqué des adultes, leurs douloureuses métamorphoses, la force et la fragilité d’une jeune fille que le théâtre va révéler à elle-même. Une rare grâce d’écriture.

ISBN 9782246813842

Wikipedia  BNF  VIAF 
Commander ce livre chez un libraire proche de chez vous via Place des libraires ou leslibraires.fr

18 occurrences sur le web

Sylire du 8 mai 2018 😃😃

J’ai beaucoup aimé la construction et l’écriture de cet ouvrage d’inspiration autobiographique. Il n’est sans doute pas parfait, c’est un premier roman, mais l’émotion est au détour de chaque page.

Lire sur le blog

La bibliothèque de Delphine-Olympe du 24 avril 2018 😃

« J’écris pour qu’on me rencontre », écrit-elle. Eh bien, je suis heureuse d’avoir fait un pas vers elle en me plongeant dans ce roman, sincère et émouvant, qui possède toute la délicatesse et la grâce qui caractérisent la comédienne.

Lire sur le blog

gali du 18 avril 2018 😃

Les rêveurs est un texte délicat sans être niais, brutal sans être agressif, lucide sans être accusateur.

Lire sur le blog

Entre les lignes du 15 avril 2018 😃

Isabelle Carré signe un premier roman non seulement sibyllin sur beaucoup d’aspects dont elle seule détient la clé mais aussi délicat, lumineux bien-sûr et empreint de cette énergie douce et bienveillante qu’elle dégage souvent dans ses rôles....

Lire sur le blog

Bricabook du 11 avril 2018 😃

Le roman qui en ressort est touchant, et sincère. Cette femme ne porte en elle aucune colère ou aucun jugement, elle pose son regard sur ses années passées et les détricote. Un pull à l’envers.

Lire sur le blog

Sur la route de Jostein du 4 avril 2018

Un atelier d’écriture avec Philippe Djian lui en a donné le potentiel. Cette pseudo thérapie lui était nécessaire. Mais, comme bien souvent dans ce genre d’exercice, la lectrice que je suis, à part mieux connaître l’actrice, n’y a pas trouvé sa part.

Lire sur le blog

Les lectures du mouton du 23 mars 2018

L’écriture est à l’image de l’actrice, simple, pudique, sans chichis ce qui n’exclut en rien la beauté.

Lire sur le blog

T Livres ? T Arts ? du 9 mars 2018

Non, je suis désolée, je n’arrive pas à faire de ce roman un beau livre. Une lecture d’été peut être. Mais je suis persuadée qu’elle saura trouver son public, les goûts et les couleurs...

Lire sur le blog

Les battements de mon coeur du 28 février 2018 😃

Il ressemble davantage à une exploration du passé, à une mise au jour de certains souvenirs, dans une tentative pour comprendre à un instant T, celui de l’écriture du roman, la somme des événements qui ont créé la femme qu’elle est devenue.

Lire sur le blog

Les livres de Joëlle du 21 février 2018 😃

Un roman qui m’a bien plu mais dont l’intérêt ne justifie pas, selon moi, ses multiples nominations pour des prix littéraires.

Lire sur le blog

Les chroniques de Koryfée du 19 février 2018 😃😃😃

Sur ces pages rédigées avec grâce, bienveillance et douceur, Isabelle Carré nous révèle une capacité extraordinaire à se réjouir du moindre bonheur, à transformer toute expérience négative en une leçon de vie positive.

Lire sur le blog

Bibliobs du 13 février 2018 😃

Le premier roman d’Isabelle Carré est habité par une grâce naturelle, comme si la comédienne avait toujours écrit.

Lire sur le blog

Librairie francophone du 27 janvier 2018

Isabelle Carré, Jean-Noël Pancrazi, Solenn Bardet, Simon Hureau et Nicolas Hulot

Cathulu du 23 janvier 2018 😃

Un très bon moment de lecture.

Lire sur le blog

Blablabla mia du 21 janvier 2018 😃

Cela se voit que l’écriture, exutoire et salvatrice, a toujours été présente dans sa vie, et c’est dans un style délicat, indulgent, sincère, vaporeux et frais comme la photo de couv, qu’Isabelle Carré s’expose en toute discrétion et défend joliment la liberté de rêver, d’être et d’aimer.

Lire sur le blog

Petit carré jaune du 16 janvier 2018 😃

Un roman comme une rencontre avec soi mais surtout avec les autres, les lecteurs, la vie. S’ouvrir, ouvrir le piano et grandir avec ceux qui nous ont construits, nous donne à rêver.

Lire sur le blog

Mots pour mots du 10 janvier 2018 😃

Eh bien c’est réussi... La rencontre fut jolie, touchante, pleine de grâce.

Lire sur le blog

Libération du 8 janvier 2018 😃

Enigmatique et présente à la fois, l’actrice fait un roman d’une enfance moins facile et lunaire que prévu, entre deux parents contrastés.

Lire sur le blog

Vidéo recherchée automatiquement sur Youtube

Le résultat peut ne pas correspondre à la notice du livre.

12 janvier 2018 : Isabelle Carré publie son premier roman intitulé « Les rêveurs » (connectez-vous à la chaine Youtube La Grande Librairie )

Les racines d'Isabelle Carré. Dans « Les rêveurs », aux éditions Grasset, l'actrice raconte ses difficultés à grandir entre des parents mal unis et comment ses ...

Vidéo recherchée automatiquement sur Youtube

Le résultat peut ne pas correspondre à la notice du livre.

9 janvier 2018 : Isabelle Carré répond aux questions de Léa Salamé (connectez-vous à la chaine Youtube France Inter )

Isabelle Carré, comédienne, publie un premier roman, "Les rêveurs", aux éditions Grasset, sur son enfance et sa famille, liée autour de l'homosexualité de son ...