Bibliosurf II, webographie littéraire

  1. Accueil
  2. > Roman
  3. > Littérature germanique

Les comptes de ma tante Fé /

Facebook

Les indicateurs

✓ En vue sur 1 site
Appéciation : 4/5
✓ 50 visites

Description

Les comptes de ma tante Fé

Les Federmann ? Une famille allemande classe-moyenne on ne peut plus normale et sympathique vivant sympathiquement dans un sympathique pavillon. Mais il y a tante Fé – Félicité. Quand celle-ci surgit, tout se retrouve cul par-dessus tête. Installée dans le plus somptueux hôtel de la région, elle ne manque jamais d’inviter ses deux nièces et son neveu. Émerveillés par les belles et bonnes choses que leur offre tante Fé, les jeunes Federmann sont chamboulés par son extravagance. La tante Fé a roulé sa bosse à travers le monde. Elle est riche et veut faire comprendre à ces enfants du XXIe siècle cette réalité gênante et fascinante qu’est l’argent. Ébaubis, tous trois l’écoutent parler du capital, du profit, des effets de levier, de l’inflation, de la faillite… En leur compagnie, Enzensberger s’amuse à revisiter l’économie et donne au passage une souriante leçon de sagesse. Né en 1929, Hans Magnus Enzensberger s’est fait d’abord connaître comme poète, participant au « Groupe 47 » qui révolutionna la littérature allemande d’après-guerre. Il a reçu de nombreux prix prestigieux en Allemagne et dans le monde. Son roman Hammerstein (Gallimard, 2010) l’a révélé au public français. Alma a publié en 2014 son Panoptique et en 2015, Les opinions de M. Zède.


Alma, 16 février 2017
Tags : -

ISBN 9782362792151
Notice auteur sur Wikipedia
Bibliographie sur les catalogues de la BNF et le VIAF
Recherchez ce livre dans la librairie la plus proche de chez vous via Place des libraires ou leslibraires.fr

1 critique de la blogosphère

du 26 février 2017 😃😃

Le roman va ainsi bien au-delà de l’argent, il évoque la transmission familiale et intergénérationnelle, la force des souvenirs qu’on évoque et qu’on se forge.

Lire sur le blog