Bibliosurf II, webographie littéraire

  1. Accueil
  2. > Polar : roman policier et noir
  3. > Littérature nord-américaine

Les brulures de la ville / Douglas Graham Purdy & Thomas O’Malley < / >


Les indicateurs

Les brulures de la ville, de édité par Le Masque le 1er octobre 2017,
est apprécié par la blogosphère et en vue sur 3 sites .
Sélection :
Lieu : Boston
Cette notice a été consultée par 211 visiteurs.

Description

Les brulures de la ville
Titre original : We were kings
Traduit de l'anglais (États-Unis) par François Rosso

Juin 1954, une chaleur oppressante écrase Boston. Dans la ville abrutie où plus rien ne respire, un corps est retrouvé, enduit de goudron et de plumes, quelque part sur les docks. Le meurtre porte la signature de l’IRA. Dans la sueur et l’ennui du début de l’été, deux hommes, Dante Cooper, ex-héroïnomane, et son ami d’enfance, Cal O’Brian, ancien flic et alcoolique, vivent, tant bien que mal. L’inspecteur Owen, le cousin de Cal chargé de l’enquête, va solliciter leur aide – ils connaissent le quartier irlandais, ses bars lugubres et ses rues glauques, son ultra-violence et ses excès. En acceptant cette sombre mission, les deux désaxés espèrent encore, par leur quête toute personnelle de justice, racheter leurs âmes désespérées.Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par François Rosso

ISBN 9782702448687

BNF  VIAF 
Commander ce livre chez un libraire proche de chez vous via Place des libraires ou leslibraires.fr

3 occurrences sur le web

Encore du noir du 29 décembre 2017 😃

Les brûlures de la ville, comme le volume précédent, est un polar que l’on prend un réel plaisir à lire, porté qu’il est par deux héros attachants, un décor extrêmement vivant et des scènes d’action saisissantes.

Lire sur le blog

Nyctalopes du 25 octobre 2017 😃😃

L’ambiance est étouffante, comme la canicule qui écrase Boston, le ton utilisé et le rythme employé collent parfaitement à ce roman très sombre qui dépeint un quartier glauque, où la population reste très ancrée dans sa culture, tournée vers elle-même.

Lire sur le blog

The killer inside me du 25 octobre 2017 😃😃

Les brûlures de la ville parait parfois too much mais c’est toujours tellement bon quand un auteur, voire deux, pousse le bouchon un peu plus loin, juste pour voir si ça fonctionne.

Lire sur le blog