kézako Bibliosurf
Bibliosurf
  1. Accueil
  2. > Genres et pays
  3. > Littératures asiatiques
  4. > Littérature israélienne

Les Doutes d’Avraham

que disent les 7 avis scannés sur le web du roman policier de Dror Mishani traduit par Laurence Sendrowicz  ?

The killer inside me : Dror Mishani touche de manière très intime une certaine réalité israëlienne sans faire de leçons et sans jouer de cartes postales.
Page créée le 03/10/2016 - mise à jour le 10/02/2019 à 22:12

Tableau de bord




Le fil du web



4ème de couv


Une veuve sexagénaire est retrouvée étranglée dans son appartement de Tel-Aviv. Peu après l’heure probable du décès, un voisin a vu un policier descendre l’escalier de l’immeuble.

Avraham, promu chef de la section des homicides, est confronté à sa première enquête de meurtre. Il doute plus que jamais de lui-même, sur le plan personnel autant que professionnel.

Pendant que la police s’active, une jeune mère de famille, Maly, s’inquiète du comportement insolite de son mari : ayant renoncé à trouver un emploi , il la délaisse depuis quelques jours, fréquentant trop assidûment la salle de boxe et refusant de répondre aux questions pressantes qu’elle lui pose.

Jouant avec virtuosité d’une de ces constructions diaboliques dont il a le secret, Mishani piège le lecteur en lui suggérant ce qu’Avraham, lui, ne voit pas encore : l’inéluctable éclosion d’un drame intime.

Le plus tragique et le plus poignant de ses trois romans.

Dror Mishani, fils d’avocat, est né à Holon en 1975. Il enseigne la littérature israélienne et l’histoire du roman policier à l’université de Tel-Aviv et collabore occasionnellement au quotidien Haaretz. Il a délaissé son activité d’éditeur pour se consacrer à l’écriture de sa série de polars. Le premier, Une disparition inquiétante, sera adapté au cinéma par Erick Zonca.

ISBN 9782021288223

Recherches associées


Carrousel