Bibliosurf II, webographie littéraire

  1. Accueil
  2. > Roman
  3. > Littérature francophone

Les Âmes et les enfants d’abord /

Facebook

Les indicateurs

✓ En vue sur 7 sites
Appéciation : 3.29/5
✓ 47 visites

Description

Les Âmes et les enfants d'abord

La misère est partout. Mais apprendre à nos enfants à vivre avec, n’est-ce pas là le crime originel ?

A Venise, une femme rencontre celle qui n’a plus de corps, plus de face : la mendiante. Son âme engloutie par quelque chose de plus noir encore que les eaux de la Sérénissime : l’indifférence. L’une tient la main d’un enfant, l’autre tend la sienne vers un ciel aveugle. Il y a celle debout ; il y a celle à genoux. Immobiles toutes deux.
La misère est à exacte hauteur des enfants. On vit avec. Avant même qu’ils ne sachent lire et écrire, ce que nous offrons à ceux que nous élevons, c’est la pauvreté à hauteur de leurs yeux. A bonne hauteur... elle ne le sera jamais.
Le chemin de l’école redevient une cour des miracles que pas un enfant ne devrait traverser. Pour grandir, il lui faudra d’abord regarder le malheur dans les yeux. Tout comme ses parents, il s’y habituera vite, et arrivera le moment où la misère le dépassera.
Elle est où l’humanité ?
L’inhumanité est sous nos fenêtres, on peut ne pas la regarder en face, elle vous saute à la gueule. La vérité que contiennent ces 110 pages, vous la croisez à chaque coin de rue.
Un récit que l’on lit d’une traite, un bijou qui brille de feux sombres. Il vous happe et c’est une force qui nous entoure.
Elle est là l’humanité.


Belfond, 14 janvier 2016
Tags : -

ISBN 9782714471024
Notice auteur sur Wikipedia
Bibliographie sur les catalogues de la BNF et le VIAF
Recherchez ce livre dans la librairie la plus proche de chez vous via Place des libraires ou leslibraires.fr

7 critiques de la blogosphère

du 22 décembre 2016

La misère quotidienne des grandes villes compose des tableaux qui deviennent banals à force d’être vus.

Lire sur le blog

du 22 septembre 2016 😃

Après un début où l’auteur cherche un peu son style, viennent l’humilité, le respect et des phrases qui sont des uppercuts, et au fil des pages on ressent toute l’humanité de l’auteure.

Lire sur le blog

du 13 septembre 2016 😃😃

Un roman qui n’en est pas vraiment un tant il nous frappe de sa criante vérité. Un livre qui n’a besoin que d’une centaine de pages pour nous interpeller, un livre qui tient dans la poche et que l’on devrait tous avoir lu.

Lire sur le blog

du 25 juillet 2016 😃😃

Tout est très familier, impossible de ne pas se sentir directement et intimement concerné. Aucun pathos et un petit texte d’une immense poésie, d’un très grand respect et d’une sincère humanité. Une jolie lecture qui certes dérange.

Lire sur le blog

du 21 février 2016 😃😃

Ce texte est bouleversant et dérangeant, il vient nous titiller sur nos points faibles, sur notre part d’humanité sans jamais nous juger, juste nous questionner.

Lire sur le blog

du 8 février 2016 😃

Merci Madame. Merci d’être entrée dans mon âme. « Elle est là l’humanité. »

Lire sur le blog

du 1er février 2016 😃

Le titre d’abord, simplement magnifique. Celui qui happe le regard, qui fait écho avec la résonance en toi de ce mot "enfance".

Lire sur le blog

Vidéo recherchée automatiquement sur Youtube

Le résultat peut ne pas correspondre à la notice du livre.

1er mars 2016 : Isabelle Desesquelles parle de l'écriture de "Les Âmes et les enfants d'abord" (connectez-vous à la chaine Youtube Place des éditeurs )

Isabelle Desesquelles parle de son dernier récit paru aux éditions Belfond, "Les Âmes et les enfants d'abord". En savoir plus : http://bit.ly/1Qq5j71.

Vidéo recherchée automatiquement sur Youtube

Le résultat peut ne pas correspondre à la notice du livre.

1er mars 2016 : Isabelle Desesquelles : Les enfants et l'innocence dans son récit (connectez-vous à la chaine Youtube Place des éditeurs )

Isabelle Desesquelles parle de son dernier récit paru aux éditions Belfond, "Les Âmes et les enfants d'abord". En savoir plus : http://bit.ly/1Qq5j71.