kézako Bibliosurf
Bibliosurf
  1. Accueil
  2. > Genres et pays
  3. > Littératures européennes
  4. > Littérature bosnienne

Le matin où j’aurais dû mourir

que disent les 4 avis scannés sur le web du récit de Semezdin Mehmedinovic traduit par Chloé Billon  ?

Libération : Carnet de route fait de croquis et de confessions, de rêves et d’observations, de l’auteur bosnien.
Page créée le 01/05/2022 - mise à jour le 28/08/2022 à 19:16

Tableau de bord




le fil du web



4ème de couv

Mehmed aurait dû mourir à cinquante ans d’une crise cardiaque. Grâce à sa femme, Sanja, les secours arrivent à temps. Il devra cependant suivre un traitement qui pourrait altérer sa mémoire. Lui qui un jour a dû fuir son pays et y laisser une partie de son passé ne peut supporter cette idée. Il décide de se rendre avec son fils à Phoenix, Arizona, la ville où ils se sont réfugiés vingt ans plus tôt afin d’y consigner ensemble leurs souvenirs.
Dans ce texte inspiré par la vie de l’auteur, la guerre, l’exil et la maladie malmènent des personnages inoubliables que l’amour et l’art sauvent à jamais du désastre.

ISBN 9782493206022

recherches associées


Carrousel