Bibliosurf II, webographie littéraire

  1. Accueil
  2. > Roman historique
  3. > Littérature espagnole

Le dernier paradis / Antonio Garrido

< / >

Les indicateurs

Le dernier paradis, de édité par Grasset le 4 mai 2016,
est apprécié par la blogosphère et en vue sur 1 site .
Cette notice a été consultée par 17 visiteurs.

Description

Le dernier paradis
Titre original : El último paraíso
Traduit de l'espagnol par Nelly et Alex Lhermillier

Jack, comme tant d’autres travailleurs, est une victime de la crise des années 30. Renvoyé parce qu’il est juif de l’usine Ford où il travaillait à Détroit, il retourne habiter chez son père, à New York. L’homme, vieux, colérique, sombre, à l’instar du pays, dans la dépression. Jack, sans travail, sans argent, a bien du mal à s’occuper de ce père devenu alcoolique, et à payer le loyer que le propriétaire, Kowalski, leur réclame chaque semaine de façon toujours plus insistante.
Un soir que Kowalski débarque avec deux hommes de main, un coup de feu part. Persuadé qu’il va être accusé de meurtre, Jack n’a d’autre choix que de fuir le pays. Il s’embarque alors avec son ami Andrew, un idéaliste et militant communiste de la première heure, pour l’Union soviétique car cette nation nouvelle, paradis des travailleurs, cherche des ouvriers qualifiés pour développer son industrie automobile.
Pourtant, une fois en URSS, les promesses s’évanouissent et les illusions laissent la place au désenchantement. Jack découvre un monde où tout est respect de l’ordre, répression et corruption. Devenu agent double bien malgré lui, il se laisse entraîner par les événements, mais il va bientôt devoir chercher à comprendre qui tire réellement les ficelles de son destin et choisir son camp, en politique comme en amour.

ISBN 9782246859918

Wikipedia  BNF  VIAF 
Commander ce livre chez un libraire proche de chez vous via Place des libraires ou leslibraires.fr

1 occurrence sur le web

Livresforfun du 24 juin 2016 😃

Très bien écrit, et surtout bien documenté, ce livre m’a permis de découvrir les années 30 autant du côté américain que du côté russe.

Lire sur le blog