Bibliosurf II, webographie littéraire

  1. Accueil
  2. > Roman
  3. > Littérature coréenne

Le Phare /

Facebook

Les indicateurs

✓ En vue sur 1 site
Appéciation : 3/5
✓ 9 visites

Description

 Le Phare

Après nous avoir conté son enfance rude mais enchantée auprès de ses grands-parents dans son best-seller Je veux aller dans cette île (L’Asiathèque, 2013), Lim Chul-woo évoque son adolescence tourmentée loin de son île natale.

De longues années sont derrière moi. Trente, et même deux de plus. Elles se sont écoulées ainsi qu’un ruisseau sous un couvert forestier et moi, je reste seul, comme un caillou sur la rive en période de basses eaux. Je me souviens d’avoir contemplé le dos de ceux qui partaient : ceux que j’aimais, ceux que je détestais, ceux qui m’avaient enseigné la nostalgie, la tristesse, la douleur et la solitude. Tous ont rejoint le passé. Personne n’est à mes côtés.

Désormais installé sur le continent dans un faubourg misérable, à la périphérie de Kwangju, l’adolescent d’une sensibilité exacerbée doit composer avec une situation de famille difficile : un père absent, une mère luttant au quotidien pour faire vivre ses enfants, et deux soeurs, l’une qui ne peut faire d’études faute de moyens financiers, l’autre handicapée du fait de l’intervention d’un guérisseur maladroit.

Comme dans Je veux aller dans cette île, les tableaux se succèdent, dans une tonalité plus sombre, mais toujours empreints d’une grande humanité. Une galerie de personnages pittoresques et attachants s’anime sous nos yeux en un récit poignant.

Dans le Phare, Lim Chul-woo nous plonge dans l’intimité de Coréens déshérités, en marge de la ville, sans fard ni misérabilisme.


L’asiathèque, 16 mars 2016
Tags : -

ISBN 9782360570744
Notice auteur sur Wikipedia
Bibliographie sur les catalogues de la BNF et le VIAF
Recherchez ce livre dans la librairie la plus proche de chez vous via Place des libraires ou leslibraires.fr

1 critique de la blogosphère

du 15 mai 2016 😃

Un livre très sobre, une belle écriture directe qui ne néglige pas pour autant certains détours vers la poésie, les images.

Lire sur le blog