Bibliosurf II, webographie littéraire

  1. Accueil
  2. > Polar : roman policier et noir
  3. > Littérature nordique

Le Dernier Péché / Rebecka Aldén

< / >

Les indicateurs

Le Dernier Péché, de édité par Denoël - Sueurs froides (Paris) - le 1er juin 2017,
est peu apprécié par la blogosphère et en vue sur 2 sites .
Cette notice a été consultée par 99 visiteurs.

Description

Le Dernier Péché
Titre original : Den åttonde dödssynden
Traduit du suédois par Lucas Messmer

Vous pensiez qu’il n’existait que sept péchés capitaux ? Voici le huitième, et il est redoutable…

Brillante auteure et conférencière, Nora sait convaincre son public que le bonheur et la réussite sont à la portée de chacun, pour peu que l’on s’en donne la peine.
Ce bonheur, elle a décidé de le construire après son accident, survenu dix ans plus tôt lorsqu’elle est tombée du septième étage et a miraculeusement survécu.
Elle vit à présent avec son mari, Frank, qui est aussi son agent, et leurs deux enfants, dans un quartier résidentiel cossu. Une fois par an, Nora organise pour tout le voisinage une somptueuse fête où elle joue à merveille son rôle d’hôtesse.
Mais ce tableau idyllique est un jour bousculé par l’arrivée de Klara, qui s’installe dans la maison d’en face. Alors que Nora s’attaque à son prochain best-seller – un roman sur les sept péchés capitaux –, Klara se montre une voisine de plus en plus présente. Charmante et gaie, elle séduit tout le monde. Seule Nora ressent un profond malaise. Petit à petit, des fragments de son passé lui reviennent et un soupçon se met à la hanter : et si cette chute, dix ans plus tôt, n’avait pas été accidentelle ?

ISBN 9782207133330

Wikipedia  BNF  VIAF 
Commander ce livre chez un libraire proche de chez vous via Place des libraires ou leslibraires.fr

2 occurrences sur le web

Quatre sans quatre du 28 juin 2017 😃

Dans ce joli décor parfait qui rappelle un peu Desperate Housewife, tout ne va pas si bien que ça, évidemment.

Lire sur le blog

Nyctalopes du 1er juin 2017 😞

J’en ai, probablement, trop attendu et du coup la déception n’en est que plus marquée…

Lire sur le blog