kézako Bibliosurf
Bibliosurf
  1. Accueil
  2. > Genres et pays
  3. > Littératures européennes
  4. > Littérature française

La vie de l’explorateur perdu : que dit le web du roman de Jacques Abeille ?

Page créée le 20/11/2020 - mise à jour : 20/11/2020 à 11:50


L'appréciation est très bonne sur le web littéraire.

Tableau de bord




1 occurrence sur le web



4ème de couv


Il y a près d’un demi-siècle, Jacques Abeille inaugurait le « Cycle des contrées » avec Les Jardins statuaires. Après des années d’attente, cette fresque immense de la littérature française s’achèvera à l’automne 2020 avec cet ultime roman, La Vie de l’explorateur perdu.

Au milieu des années 1970, à la manière d’un rêve, Jacques Abeille s’engageait dans l’exploration d’un monde imaginaire en écrivant un roman : Les Jardins statuaires. Depuis, de livre en livre, s’élabore l’univers extraordinaire des Contrées, avec ses règles et ses fantasmagories. Après des années d’attente, La Vie de l’explorateur perdu vient clore enfin cette fresque immense de la littérature française. Il est le roman des origines et celui de la fin. C’est l’heure des dernières étreintes et de l’ultime révolte, de l’ultime énigme et des derniers témoins. Adieu le Haut Plateau, Terrèbre, les Jardins statuaires et les enfants d’Inilo. Nous voilà quittant l’immensité des contrées, courant derrière les fantômes de Barthélemy Lécriveur et de Léo Barthe, faisant nos adieux à Ludovic Lindien, cet être inépuisable qui toute sa vie n’a pu respirer qu’en dehors du lieu étroit où sa vie l’a confiné. Désormais, sur ce monde, la lumière s’éteint.

ISBN 9782370552518

Recherches associées


Carrousel