kézako Bibliosurf
Bibliosurf
  1. Accueil
  2. > Genres et pays
  3. > Littératures asiatiques
  4. > Littérature israélienne

La stupeur

que disent les 12 avis scannés sur le web du roman de Aharon Appelfeld  ?

En attendant Nadeau : Au cœur de La stupeur, dernier roman écrit par Aharon Appelfeld (mort en 2018), il y a Iréna. C’est une jeune femme qui fuit son village, son mari brutal, et veut, animée d’une foi nouvelle, échapper à l’effroi et à la honte.
Page créée le 08/04/2022 - mise à jour le 13/07/2022 à 18:27

Tableau de bord




Le fil du web



4ème de couv


Un matin, Iréna découvre ses voisins juifs alignés devant l’entrée de leur magasin. Un gendarme les tient en joue : ordre des Allemands. Le lendemain, ils sont agenouillés, brutalisés, avant d’être assassinés. Leur magasin est pillé. Dans ce village ukrainien, la catastrophe est en marche, et elle provoque chez la jeune paysanne un sursaut. L’effroi de ne pas avoir pu secourir ses voisins se double de celui que lui inspire son mari, un brute qui la maltraite. Il faut partir.
Commence alors une longue errance aux accents prophétiques. De village en village, Iréna proclame que le Christ était juif, et que lever la main sur ses descendants est un crime inexpiable. Menacée par les hommes et protégée par les femmes - paysannes, aubergistes ou prostituées -, Iréna accomplira son destin jusqu’au bout.
« L’Histoire est un cauchemar dont je cherche à m’éveiller », a écrit James Joyce. Dans ce dernier roman publié de son vivant, Aharon Appelfeld relève le défi : La Stupeur plonge ses racines dans ce qu’il y a de plus archaïque en l’homme - la soif de détruire et le besoin de réparer.

ISBN 9782823619195

Recherches associées


Carrousel