Bibliosurf II, webographie littéraire

  1. Accueil
  2. > Roman
  3. > Littérature japonaise

La péninsule aux 24 saisons / Mayumi Inaba < / >


Les indicateurs

La péninsule aux 24 saisons, de édité par Philippe Picquier le 1er mars 2018,
est apprécié par la blogosphère et en vue sur 3 sites .
Cette notice a été consultée par 53 visiteurs.

Description

La péninsule aux 24 saisons
Titre original : Hantô e

Dans un paysage de mer et de falaises d’une beauté paisible, bien loin de Tôkyô, une femme en désaccord avec le monde entreprend la redécouverte d’elle-même et passe des jours heureux d’une grande douceur. En compagnie de son chat, elle fera durant douze mois l’apprentissage des vingt-quatre saisons d’une année japonaise. A la manière d’un jardinier observant scrupuleusement son almanach, elle se laisse purifier par le vent, prépare des confitures de fraises des bois, compose des haïkus dans l’attente des lucioles de l’été, sillonne la forêt, attentive aux présences invisibles, et regarde la neige danser. Dans ce hameau au bord du monde, l’entraide entre voisins prend toute sa valeur, les brassées de pousses de bambou déposées devant sa porte au moment de la récolte, et les visites chaleureuses à l’atelier du miel de son amie Kayoko. Vingt-quatre saisons, c’est le temps qu’il faut pour une renaissance, pour laisser se déployer un sensuel amour de la vie.

ISBN 9782809713404

Wikipedia  BNF 
Commander ce livre chez un libraire proche de chez vous via Place des libraires ou leslibraires.fr

3 occurrences sur le web

Cathulu du 10 avril 2018

Je suis restée à distance de ce personnage qui se livre très peu (ce n’est pas un défaut, loin s’en faut) tout au long de ce texte et pourtant je partais avec un a priori très favorable.

Lire sur le blog

Fragments de lecture du 9 avril 2018 😃

La Péninsule aux vingt-quatre saisons est une réflexion attentive à la vie intérieure, à l’épanouissement personnel, et une invitation à s’éloigner de notre routine pour se retrouver, tout simplement.

Lire sur le blog

Le monde de mirontaine du 26 mars 2018 😃😃

Un très beau texte, loin des mondanités de la ville, salutaire pour fuir les rapports superficiels.

Lire sur le blog