Bibliosurf II, webographie littéraire

  1. Accueil
  2. > Roman
  3. > Littérature britannique

La douleur porte un costume de plumes /

Facebook

Les indicateurs

✓ En vue sur 8 sites
Appéciation : 3.63/5
✓ 71 visites

Description

La douleur porte un costume de plumes

Une mère meurt. Elle laisse derrière elle deux petits garçons et leur père terrassés par le chagrin. Un soir, on frappe à la porte de leur appartement londonien. Surgit alors un étrange personnage : un corbeau, doué non seulement de parole mais d’une verve enfiévrée, d’un aplomb surprenant et d’un sens de l’humour ravageur. Qu’il soit chimère ou bien réel, cet oiseau de malheur s’est donné une mission auprès des trois âmes en péril. Il sera leur confident, baby-sitter, analyste, compagnon de jeu et d’écriture, l’ange gardien et le pitre de service — et il les accompagnera jusqu’à ce que la blessure de la perte, à défaut de se refermer, guérisse assez pour que la soif de vivre reprenne le dessus.

Bouleversante, hilarante, audacieuse et unique, cette fable moderne est un bijou littéraire qui nous rappelle ceci : ce sont les pouvoirs de l’imaginaire et la force des mots qui nous tiennent en vie.

Max Porter est éditeur pour la maison d’édition britannique Granta. Il vit à Londres avec sa femme et leurs trois enfants. La douleur porte un costume de plumes est son premier livre.

Après des débuts dans l’édition, Charles Recoursé se consacre aujourd’hui à la traduction (David Foster Wallace, Tao Lin, Lydia Millet, Brian Hart). Il fait partie du collectif inculte.


Seuil, 14 janvier 2016
Tags : -  - 

ISBN 9782021243567
Recherchez ce livre dans la librairie la plus proche de chez vous via Place des libraires ou leslibraires.fr

8 critiques de la blogosphère

du 16 décembre 2016 😃😃

Étrange petit texte qui gagne à être lu et relu (signe d’une grande richesse) et à être dit peut-être aussi car les voix s’entremêlent, et se croisent, se superposent et se méditent.

Lire sur le blog

du 7 avril 2016 😃😃

Max Porter a su trouver les mots pour dire la perte, l’absence, en insufflant à sa prose une vitalité qui pousse ses personnages à aller de l’avant. Sans pour autant tourner la page.

Lire sur le blog

du 18 mars 2016 😃😃

La douleur... , c’est une heure de lecture et de poésie en compagnie d’une voix qui vous sera immédiatement familière, vieille et terrible, une trouée dans la façade trop sage du langage de consolation qui ne dit plus rien...

Lire sur le blog

du 16 mars 2016 😃😃😃

Ce petit livre, on a immédiatement envie de le relire et puis de le garder à proximité histoire d’aller y puiser quelques mots de temps en temps. Car il dit aussi le pouvoir de l’imaginaire et des mots dans le processus de guérison.

Lire sur le blog

du 14 mars 2016 😃😃😃

Un roman d’ambiance, à mi-chemin entre le conte et la fable, tellement atypique qu’il mériterait d’être lu à haute voix. Il est fort Max Porter…

Lire sur le blog

du 2 mars 2016 😃

L’histoire d’un apprivoisement – celui de la mort –, d’un apprentissage – celui de la vie –, d’une liberté – celle de l’imaginaire -, et d’une puissance – celle des mots.

Lire sur le blog

du 22 janvier 2016

C’est sans doute un des livres les plus étranges que j’ai jamais lus. C’est un texte très court, qui m’a fasciné tout comme il m’a un peu répugné

Lire sur le blog

du 19 janvier 2016

Un roman choral court où se donne à entendre une voix parfois maladroite ,mais qui possède un style bien à elle, jouant avec la typographie et l’espace. Une expérience à tenter !

Lire sur le blog

Vidéo recherchée automatiquement sur Youtube

Le résultat peut ne pas correspondre à la notice du livre.

20 novembre 2015 : La douleur porte un costume de plumes - Max Porter (connectez-vous à la chaine Youtube Editions du Seuil )

Une mère meurt. Elle laisse derrière elle deux petits garçons et leur père terrassés par le chagrin. Un soir, on frappe à la porte de leur appartement londonien.

Vidéo recherchée automatiquement sur Youtube

Le résultat peut ne pas correspondre à la notice du livre.

20 novembre 2015 : [lecture] La douleur porte un costume de plumes - Max Porter (connectez-vous à la chaine Youtube Editions du Seuil )

Une mère meurt. Elle laisse derrière elle deux petits garçons et leur père terrassés par le chagrin. Un soir, on frappe à la porte de leur appartement londonien.