kézako Bibliosurf
Bibliosurf
  1. Accueil
  2. > Genres et pays

La douceur de l’eau

Que dit le web du roman de Nathan Harris ?

Le Figaro : Un grand roman moderne sur la fin de la guerre de Sécession et l’émancipation des esclaves.
Page créée le 14/07/2022 - mise à jour le 19/11/2022 à 13:52

Tableau de bord




6 occurrences sur le web



4ème de couv


Old Ox, en Géorgie, sonnent les dernières heures de la guerre de Sécession : l’émancipation des esclaves est proclamée. À quelques kilomètres de leur ancienne plantation, Prentiss et son frère Landry savourent amèrement leur liberté dans un monde qui ne leur offre aucun travail. Tandis qu’ils s’apprêtent à passer la nuit dans la forêt, ils sont découverts par le propriétaire du domaine, George Walker, hanté par la récente annonce de la mort de son fils Caleb.
Quand George, perdu, accepte d’être guidé par les deux jeunes hommes vers sa maison, il voit en eux un moyen d’apaiser son chagrin et leur propose, contre rémunération, de l’aider, lui et sa femme Isabelle, à cultiver leurs terres. Alors que Prentiss et Landry économisent pour enfin espérer retrouver leur mère, vendue loin d’ici lorsqu’ils étaient encore enfants, des liens inattendus de confiance se tissent entre ces êtres tourmentés, jetés dans une société qui leur reste à tous inhospitalière, et trouvant refuge dans la douce quiétude d’une nature luxuriante. Jusqu’à ce que, un jour, Caleb frappe à la porte de ses parents.
Nathan Harris signe un premier roman impressionnant de maturité et de maîtrise. À tout juste vingt-neuf ans, il réussit le tour de force de revisiter de façon inédite et moderne le roman d’esclavage en faisant de ses héros les premières victimes d’une longue et persistante ségrégation à l’égard des Afro-Américains. Une épopée où l’humanité et l’amour aussi trouvent leur place au milieu des circonstances les plus déchirantes.

ISBN 9782848769615

Recherche associée


Carrousel