kézako Bibliosurf
Bibliosurf
  1. Accueil
  2. > Genres et pays
  3. > Littératures africaines
  4. > Littérature congolaise

La danse du vilain

que disent les 6 avis scannés sur le web du roman de Fiston Mwanza Mujila  ?

Le Monde : L’auteur, qui vit depuis plus de dix ans en Autriche, n’écrit pas en luba, la langue familiale parlée dans le sud-est du Congo-Kinshasa, mais en allemand ou en français. Avec une virtuosité dont « La Danse du Vilain » témoigne éloquemment.
Page créée le 12/07/2020 - mise à jour le 27/07/2022 à 17:28

Tableau de bord



6 occurrences sur le web



4ème de couv


Sanza, exaspéré par la vie familiale, quitte ses parents et rejoint le Parvis de la Poste, où vivent d’autres gamins de la rue. Commence la dolce vita, larcins petits et grands, ciné avec Ngungi l’enfant-sorcier et voyages en avion vers l’infra-monde… Mais les bagarres et les séances de colle finissent par le mettre vraiment sur la paille et l’obligent à céder au mystérieux Monsieur Guillaume et à sa police secrète.
Lubumbashi est en plein chaos, on conspire dans tous les coins, on prend des trains pour nulle part, on se précipite dans l’Angola en guerre pour aller traquer le diamant sous la protection de la Madone des mines de Cafunfu, un écrivain autrichien se balade avec une valise pleine de phrases, le Congo devient Zaïre et le jeune Molakisi archevêque. Mais la nuit, tous se retrouvent au « Mambo de la fête », là se croisent tous ceux qui aiment boire et danser ou veulent montrer leur réussite et leur richesse. Là on se lance à corps perdu dans la Danse du Vilain.
On retrouve avec bonheur le punch poétique et l’univers échevelé de Fiston Mwanza Mujila, son humour tendre, ses personnages retors, son bazar urbain, on part s’encanailler dans la joie.

ISBN 9791022610612

Recherches associées


Carrousel