Bibliosurf II, webographie littéraire

  1. Accueil
  2. > Roman
  3. > Littérature espagnole

La chair /

Facebook

Les indicateurs

✓ En vue sur 15 sites + 2 podcasts
Appéciation : 3.07/5
✓ 418 visites

Description

La chair

Pas facile d’accepter son âge quand on a soixante ans, qu’on vit seule et que votre amant vous quitte pour faire un enfant avec sa jeune épouse. Soledad engage donc un gigolo de trente ans pour l’accompagner à l’opéra et rendre jaloux le futur père. Mais à la sortie, un événement inattendu et violent bouleverse la situation et marque le début d’une relation trouble, volcanique et peut-être dangereuse.
Soledad se rebelle contre le destin avec rage et désespoir, avec humour aussi, et le récit de son aventure se mêle aux histoires des écrivains maudits de l’exposition qu’elle prépare pour la Bibliothèque nationale.

La Chair est un roman audacieux et plein de surprises, l’un des plus subtils et personnels de l’auteur. Son intrigue touchante nous parle du passage du temps, de la peur de la mort, de l’échec et de l’espoir, du besoin d’aimer et de l’heureuse tyrannie du sexe, de la vie comme un épisode fugace au cours duquel il faut dévorer ou être dévoré. Le tout dans un style allègrement lucide, cruel et d’une ironie vivifiante.

Une grande romancière décortique avec acuité et humour les sentiments d’une séductrice impénitente aux prises avec les ravages du temps.


Métailié, 19 janvier 2017
Tags : -  - 

ISBN 9791022605403
Notice auteur sur Wikipedia
Bibliographie sur les catalogues de la BNF et le VIAF
Recherchez ce livre dans la librairie la plus proche de chez vous via Place des libraires ou leslibraires.fr

3 critiques de la presse en ligne

du 18 mars 2017 😃

Dans La chair, elle pousse l’audace jusqu’à se mettre elle-même en scène, comme écrivaine et journaliste, en face de son héroïne de papier.

Lire sur le blog

du 19 février 2017 😃

Dans la lignée de ses romans précédents (notamment dans La Folle du logis, qui reparaît en poche), l’auteure brandit le pouvoir de la culture pour surpasser les douleurs intimes.

Lire sur le blog

du 21 janvier 2017 😃😃

Ce pourrait être sinistre, ça l’est par moments, mais c’est aussi très drôle. Une sorte de Bridget Jones qui ne parviendrait pas à s’imaginer sexagénaire.

Lire sur le blog

12 critiques de la blogosphère

du 28 juin 2017 😃

Voici un roman doux amer sur la fuite du temps, le corps et la folie. Portrait mélancolique d’une femme toujours rattrapée par ces fantômes, mais mue par un côté solaire qui embarque son lecteur.

Lire sur le blog

du 3 mars 2017 😃😃

Quel beau roman ! J’avais à peine lu les premières pages que j’étais déjà complètement envoûtée par l’écriture de Rosa Montero, touchée par le personnage de Soledad et intriguée par sa relation avec Adam.

Lire sur le blog

du 25 février 2017 😃😃

Un roman espiègle, intime, charnel et cruel qui dévoile toutes ses subtilités au fur et à mesure des pages. Irrésistible… !

Lire sur le blog

du 23 février 2017

Autant cette histoire m’a beaucoup amusée, autant j’ai été déçue par le manque d’originalité de la thématique, sommes toutes assez banale…

Lire sur le blog

du 15 février 2017 😃

Rosa Montero, qui feint le désenchantement, le désabusement de l’âge, est une optimiste qui sait mettre au pas la folle du logis.

Lire sur le blog

du 6 février 2017 😃

Si le sujet n’est pas nouveau, Rosa Montero lui confère une dimension très charnelle et porte sur son personnage un regard à la fois lucide et tendre, non dénué d’un certain humour, qui a touché la lectrice que je suis.

Lire sur le blog

du 6 février 2017 😃

L’auteur encore une fois nous livre un roman palpitant du début à la fin, sans graisse superflue et bien musclé, à l’instar du héros, Adam.

Lire sur le blog

du 3 février 2017 😃

Les récits s’imbriquent avec une grande habileté, ils se répondent, se font écho et Rosa Montero, mine de rien, nous met face à nos plus grandes angoisses tout en louant la splendeur de la vie.

Lire sur le blog

du 1er février 2017 😃

La chair est un roman sur l’amour charnel, la peur du vieillissement, de ne plus être au cœur de la vie, de la solitude, du travail, de la mort -Soledad est hypocondriaque- et, surtout, la peur du vide, du néant qui ramènent au passé.

Lire sur le blog

du 31 janvier 2017

C’est un fait : le dernier livre de Rosa Montero n’est ni son meilleur, ni son plus ambitieux, surtout si on compare La chair à Instructions pour sauver le monde ou Des larmes sous la pluie.

Lire sur le blog

du 19 janvier 2017 😃

Excentrique, survoltée, vivante et très attachante, elle se heurte au besoin d’amour sous toutes ses formes, ce qui l’entraîne dans une aventure échevelée. Un roman ébouriffant.

Lire sur le blog

du 12 janvier 2017 😃

Un roman sur la peur de vieillir, la solitude, l’amour et l’art. Et si vous pensez que cette histoire peut être triste ou ennuyeuse c’est que vous n’avez jamais lu Rosa Montero.

Lire sur le blog

2 podcasts

Entrez sans frapper du 6 mars 2017

Le coup de coeur de Myriam Leroy - "La Chair" de Rosa Montero : "Séduire pour ne pas mourir" - 06/03/2017

Télécharger le fichier mp3 Site de l'émission

La prescription littéraire du 12 février 2017

"La folle du logis" de Rosa Montero

Télécharger le fichier mp3 Site de l'émission

Tweets de couv'

La Chair de Rosa Montero aka , M. Chirousse . & du Lyon 4.

Vidéo recherchée automatiquement sur Youtube

Le résultat peut ne pas correspondre à la notice du livre.

27 janvier 2017 : Rosa Montero nous présente son dernier roman : «La Chair» (connectez-vous à la chaine Youtube La Grande Librairie )

Que faire contre la maladie ? Comment les livres peuvent-ils aider à traverser sereinement cette épreuve ? Les écrivains Pascal Quignard, auteur de ...

Vidéo recherchée automatiquement sur Youtube

Le résultat peut ne pas correspondre à la notice du livre.

23 janvier 2017 : Lecture de La Chair (Rosa Montero) par Valérie Zipper (connectez-vous à la chaine Youtube Librairie Vivement Dimanche )

A l'occasion de la rencontre avec Rosa Montero , Valérie Zipper, de la compagnie du Chien Jaune, nous interprète un extrait de son nouveau roman : La Chair.