kézako Bibliosurf
Bibliosurf
  1. Accueil
  2. > Genres et pays
  3. > Littératures océaniennes
  4. > Littérature australienne

La cavale de Jaxie Clackton

que disent les 5 avis scannés sur le web du roman policier de Tim Winton traduit par Jean Esch  ?

Le bouquineur : Un très bon roman noir avec deux personnages touchants, chacun à leur manière, liés par la solitude, la crainte du monde extérieur qui ne leur veut pas de bien, d’où leurs distances vis-à-vis l’un de l’autre. Un parcours initiatique pour Jaxie dont on ne saura rien du futur mais qu’on lui espère favorable.
Page créée le 08/05/2021 - mise à jour le 11/08/2021 à 07:22

Tableau de bord




Le fil du web



4ème de couv


Quand Jaxie voit son père écrasé sous le pick-up - le cric a lâché -, il sait que tout l’accuse : en ville, per-sonne n’ignore qu’il haïssait Clackton senior, ivrogne borgne qui cognait sec. Alors Jaxie trace droit devant lui, crevant de trouille et bientôt de soif puis de faim dans l’immensité éblouissante du lac salé.
Soudain, une cabane. Pour Jaxie, un rien parano, le vieux schnock qui l’habite est forcément un ennemi.
Entre le prêtre défroqué solitaire et l’adolescent rebelle s’installe un rituel de cohabitation façon chat et souris, chacun étant persuadé que l’autre représente une menace.
Pourtant, le vrai danger est ailleurs.
Dans ce désert peuplé d’eucalyptus rabougris et de rares kangourous, le silence et une sécheresse torride règnent, contribuant à faire de la cavale de Jaxie une épreuve initiatique d’une violence sourde.

ISBN 9782072885211

Recherches associées


Carrousel