Bibliosurf II, webographie littéraire

  1. Accueil
  2. > Roman historique
  3. > Littérature indienne

La Vie des autres / Neel Mukherjee < / >


Les indicateurs

La Vie des autres, de édité par Piranha le 18 août 2016,
est apprécié par la blogosphère et en vue sur 5 sites + Youtube.
Sélection :
Tag :  
Lieu : Calcutta
Cette notice a été consultée par 123 visiteurs.

Description

La Vie des autres
Titre original : The life of others
Traduit de l'anglais (Inde) par Simone Manceau

Calcutta, fin des années 1960. Prafullanath règne en patriarche sur la vaste maison qui abrite plusieurs générations de la famille Ghosh, sans se rendre compte que les fondations sur lesquelles repose l’harmonie domestique menacent de s’effondrer. Minée par les rivalités entre belles-filles et par les secrets, la famille se délite en même temps que la société bengalie se transforme. Au moment où la prospère affaire familiale se désagrège, Supratik, l’un des petits-enfants qui rêve de changer cette société sclérosée et profondément inégalitaire, choisit la voie de l’activisme radical maoïste. À travers cette puissante saga familiale, Neel Mukherjee illustre brillamment les fractures de la société indienne et le fossé creusé entre les générations et entre les nantis et les pauvres dans un pays à l’aube d’un tournant historique.

ISBN 9782371190450

BNF  VIAF 
Commander ce livre chez un libraire proche de chez vous via Place des libraires ou leslibraires.fr

3 occurrences sur le web

Cinéphile m\’était conté ... du 29 octobre 2016

L’écrivain est maître de son livre, c’est une évidence, mais le modeste lecteur lambda ne peut s’empêcher de penser qu’en coupant quelque peu, La vie des autres aurait été un bien meilleur roman.

Lire sur le blog

Blog du Grenier du 22 août 2016 😃😃😃

C’est un roman, foisonnant et relativement exigeant (on a vite fait de s’emmêler les pinceaux avec les personnages) mais l’effort du début est hautement récompensé par la suite.

Lire sur le blog

Un dernier livre avant la fin du monde du 18 août 2016 😃😃

Une fois les présentations faites et le décor posé, une fois restitué la place et le statut social de chacun, on peut apprécier l’ampleur du roman qui se construit sous nos yeux, à force de détails.

Lire sur le blog