Bibliosurf II, webographie littéraire

  1. Accueil
  2. > Roman
  3. > Littérature nordique

La Valse de Valeyri / Guðmundur Andri Thorsson < / >


Les indicateurs

La Valse de Valeyri, de édité par Gallimard - Du monde entier (Paris) - le 2 mai 2016,
est très apprécié par la blogosphère et en vue sur 4 sites .
Cette notice a été consultée par 31 visiteurs.

Description

La Valse de Valeyri
Titre original : Valeyrarvalsinn
Traduit de l'islandais par Éric Boury

Il est quatre heures et demie de l’après-midi, nous sommes un vendredi 24 juin, et la brume arrive de la mer dans le petit village de pêche nommé Valeyri, en Islande. C’est cet instant précis que le narrateur choisit pour saisir les histoires et surtout les secrets des habitants de Valeyri. Kata va devoir se concentrer : cette jeune femme venue de Slovaquie dirigera la chorale ce soir, même si elle ne parvient pas à surmonter son chagrin d’avoir été abandonnée par son amant. Kalli l’avait arrachée à l’enfer de la prostitution, avant de quitter Jósa, qui s’apprête à célébrer son anniversaire toute seule. Le vieux commerçant Lalli ne parvient pas non plus à oublier Emilía, qu’il a aimée puis repoussée par conformisme. Quant au pasteur Sæmundur, il s’abîme des nuits entières à jouer au poker en ligne…
Un bateau entre dans le port, la chorale va chanter dans la salle de fêtes, et la brume se pose sur seize destins à Valeyri.

ISBN 9782070143511

BNF  VIAF 
Commander ce livre chez un libraire proche de chez vous via Place des libraires ou leslibraires.fr

4 occurrences sur le web

En attendant Nadeau du 28 août 2016 😃😃

La chronique naturaliste d’un petit village côtier, composée d’une suite de vignettes dont le centre est chaque fois un personnage pittoresque

Lire sur le blog

Clara et les mots du 28 mai 2016 😃😃😃

Un livre hérisson et beaucoup de passages à relire au choix pour la beauté, pour les propos qui sèment des graines de réflexion.

Lire sur le blog

Cinéphile m\’était conté ... du 26 mai 2016

Que reste t-il au bout de 190 pages ? Une atmosphère, c’est certain, mais sans ligne narrative forte, des impressions éphémères d’existences décevantes qui finiront emportées par la brume.

Lire sur le blog

Fragments de lecture du 23 mai 2016 😃😃😃

Grâce à l’excellente traduction d’Eric Boury, le lecteur découvre un roman (mais cela aurait très bien pu être un recueil de nouvelles) aux accents mélancoliques et poétiques.

Lire sur le blog