Bibliosurf II, webographie littéraire

  1. Accueil
  2. > Roman
  3. > Littérature irlandaise

La Neige noire /

Facebook

Les indicateurs

✓ En vue sur 7 sites
Appéciation : 3.86/5
✓ 149 visites

Description

La Neige noire

L’âpreté lyrique du premier roman de Paul Lynch, Un ciel rouge, le matin, métamorphosait le paysage irlandais en un vaste territoire à l’horizon sans limites, au fil d’une impitoyable chasse à l’homme qui poussait inéluctablement un jeune métayer vers l’exil américain, dans un récit visuel fracassant.

Son nouveau roman raconte le retour d’un émigré irlandais au pays. Après des années passées à New York, Barnabas Kane retrouve le Donegal en 1945 et s’installe sur une ferme avec sa femme et son fils. Mais l’incendie, accidentel ou criminel, qui ravage son étable, tuant un ouvrier et décimant son bétail, met un frein à ce nouveau départ. Confronté à l’hostilité et à la rancœur d’une communauté qui l’accuse d’avoir tué l’un des leurs, il devient un étranger sur son propre sol. Confiné sur cette terre ingrate où l’inflexibilité des hommes le dispute à celle de la nature, Barnabas Kane va devoir choisir à quel monde il appartient.

« Brillant et hypnotique, un roman dans lequel le lecteur plonge en se laissant habiter par les sons et les rythmes. Paul Lynch fait chanter chacune de ses pages comme le faisaient les grands maîtres. » Philipp Meyer

« Un roman sur une Irlande que je reconnais, et que devraient envier tous les écrivains. » Robert McLiam Wilson


Albin Michel, 19 août 2015
Tags : - -  - 
Balade littéraire à partir de : Donegal

ISBN 9782226318138
Notice auteur sur Wikipedia
Bibliographie sur les catalogues de la BNF et le VIAF
Recherchez ce livre dans la librairie la plus proche de chez vous via Place des libraires ou leslibraires.fr

1 critique de la presse en ligne

du 16 septembre 2015 😃😃

Pas loin de la tragédie grecque, avec ses malédictions, ses destins inéluctables. Pas loin, étrangement, du théâtre nô, avec ses vivants et ses morts omniprésents, ses mauvais sorts et ses démons.

Lire sur le blog

6 critiques de la blogosphère

du 24 octobre 2015 😃😃

Il faut se laisser porter par la plume envoûtante de Paul Lynch, se laisser transporter au rythme de ses phrases colorées, se laisser bousculer par la puissance des sentiments qui s’expriment.

Lire sur le blog

du 4 octobre 2015

Pas de doute, après Un ciel rouge, un matin, La neige noire confirme que Paul Lynch s’inscrit dans la grande tradition des romanciers irlandais : âpre, rude, austère, dramatique.

Lire sur le blog

du 1er septembre 2015 😃😃

La neige noire est un récit violent, lourd de sens, dans lequel un homme va devoir choisir son camp pour survivre : celui de la nature entêtante ou celui des hommes hostiles et jaloux.

Lire sur le blog

du 27 août 2015 😃😃

Un roman puissant et rempli de fureur, magnifiquement traduit par Marina Boraso.

Lire sur le blog

du 26 août 2015 😃😃

Il ne faut pas s’attendre à beaucoup sourire en lisant ce roman, mais il n’en reste pas moins que c’est un roman qui se déguste, chaque phrase est un hymne à la langue et à la nature, à la littérature, à l’Irlande, ce pays ambivalent.

Lire sur le blog

du 22 août 2015 😃😃😃

Après Un Ciel rouge, le matin, absolument sublime, ce nouveau roman d’une fuite en avant – mais d’une fuite sans mouvement – est d’une sombre beauté déboussolante et fascinante.

Lire sur le blog

Vidéo recherchée automatiquement sur Youtube

Le résultat peut ne pas correspondre à la notice du livre.

11 juillet 2017 : Paul Lynch - La neige noire (connectez-vous à la chaine Youtube librairie mollat )

À l'occasion de la dix-huitième édition du Festival de littérature franco-irlandais, Paul Lynch présente son ouvrage "La neige noire" aux éditions Albin Michel.

Achetez vos livres sur le site de la librairie Mollat !

Vidéo recherchée automatiquement sur Youtube

Le résultat peut ne pas correspondre à la notice du livre.

17 août 2015 : La neige noire - Paul Lynch (connectez-vous à la chaine Youtube Les éditions Albin Michel )

http://www.rentree-litteraire.com/auteur/paul-lynch/ L'âpreté lyrique du premier roman de Paul Lynch, Un ciel rouge, le matin, métamorphosait le paysage ...