Bibliosurf II, webographie littéraire

  1. Accueil
  2. > Roman
  3. > Littérature océanienne

La Compagnie des artistes / Chris Womersley < / >


Les indicateurs

La Compagnie des artistes, de édité par Albin Michel - Les Grandes traductions - le 6 avril 2016,
est peu apprécié par la blogosphère et en vue sur 4 sites .
Lieu : Melbourne
Cette notice a été consultée par 52 visiteurs.

Description

La Compagnie des artistes

Traduit de l'anglais (Australie) par Valérie Malfoy

Tom, dix-huit ans, a quitté sa campagne natale pour étudier à l’université de Melbourne. Envoûté par l’énergie qui fait vibrer la capitale culturelle et artistique de l’Australie dans ces années 1980, il découvre « Cairo », la résidence Art nouveau quelque peu décrépite où il emménage dans un appartement dont ses parents ont hérité. Aussitôt, le jeune homme est adopté par une singulière colonie d’artistes. L’un d’eux, Max Cheever, musicien fantasque, bohème et anarchiste, va tout lui apprendre. Premières amours, premiers méfaits… et première arnaque autour d’un des plus célèbres tableaux du XXe siècle. Tom en sera transformé à jamais. Mais il en tirera une cruelle leçon : il faut toujours s’efforcer de distinguer le vrai du faux.

Dans ce roman d’apprentissage au suspense psychologique captivant, l’auteur de La Mauvaise pente et des Affligés réussit un saisissant portrait d’une jeunesse excentrique au seuil de l’âge adulte, face aux illusions et aux déceptions qui l’accompagnent.

ISBN 9782226325891

Wikipedia  BNF  VIAF 
Commander ce livre chez un libraire proche de chez vous via Place des libraires ou leslibraires.fr

4 occurrences sur le web

Les mots de la fin du 9 juin 2016 😃

Chris Womersley évoque l’élan de la jeunesse, sa naïveté, ses désirs, ses déceptions puis la nostalgie de ce temps révolu qui ôte les regrets...

Lire sur le blog

Télérama du 1er juin 2016 😃😃

On retiendra plutôt son plaisir constant à captiver le lecteur, passant d’une atmosphère pétillante à la mélancolie d’un personnage qui n’oubliera jamais ses illusions perdues.

Lire sur le blog

Sur la route de Jostein du 7 avril 2016 😞

La compagnie des artistes se révèle être un roman d’initiation peu original, qui malgré quelques bons personnages peine à susciter l’émotion et la passion.

Lire sur le blog

Cinéphile m\’était conté ... du 5 avril 2016

Un ouvrage finalement un peu aseptisé et sage dont le caractère du personnage principal est bien moins intéressant que ceux de ses compagnons manipulateurs qui gardent une large part de mystère.

Lire sur le blog