kézako Bibliosurf
Bibliosurf
  1. Accueil
  2. > Genres et pays
  3. > Littératures asiatiques
  4. > Littérature japonaise

L’usine : que dit le web du roman de Hiroko Oyamada ?

Page créée le 14/01/2021 - mise à jour : 27/07/2021 à 16:51


L'appréciation est bonne sur le web littéraire.
Les internautes trouvent ce livre : #original #moderne.

Le Monde : La romancière japonaise joue du réalisme magique et du non-sens avec une audace folle pour signifier l’aliénation dans le travail.

Tableau de bord




6 occurrences sur le web



4ème de couv


Ils sont trois, une femme et deux hommes. Alors qu’il est toujours plus difficile d’accéder à l’emploi au sortir de ses études, ces trois personnages banals et sans liens apparents se voient proposer un travail à l’Usine.
L’Usine, un gigantesque complexe industriel de la taille d’une ville et qui s’étend à perte de vue, jusqu’aux montagnes environnantes. C’est là qu’ils vont désormais travailler, à des postes pour le moins curieux : l’un d’entre eux est chargée d’étudier des mousses pour végétaliser les toits, un autre relit des écrits de toutes sortes et les corrige. La dernière, elle, est préposée à la déchiqueteuse, et passe ses journées à détruire des documents. Très vite, la monotonie et l’absence de sens les saisit, mais quand on n’a pas le choix car il faut bien gagner sa vie, on est prêts à accepter beaucoup de choses... Même si cela implique de voir ce lieu de travail pénétrer chaque strate de leur existence ?
Dans une ambiance kafkaïenne où la réalité perd peu à peu de ses contours, et alors que d’étranges animaux commencent à rôder dans les rues, les trois narrateurs se confrontent de plus en plus à l’emprise de l’Usine.
Hiroko Oyamada livre un roman sur l’aliénation au travail où les apparences sont souvent trompeuses.

ISBN 9782267043105

Recherches associées


Carrousel