kézako Bibliosurf
Bibliosurf
  1. Accueil
  2. > Genres et pays
  3. > Littératures européennes
  4. > Littérature française

L’illusion délirante d’être aimé : que dit le web du roman de Florence Noiville ?

Page créée le 27/08/2015 - mise à jour : 30/07/2021 à 20:14


L'appréciation est bonne sur le web littéraire.
Les internautes trouvent ce livre : #puissant #psychologique #intelligent #implacable #limpide.

Adepte du livre : Très hitchcockien, ce roman qui s’apparente à un thriller psychologique creuse dans la psyché, sonde l’amour dans ses états les plus dévastateurs.

Tableau de bord




7 occurrences sur le web



4ème de couv


« Une évidence. Une évidence aussi tangible qu’une pierre au milieu d’un jardin : C. est persuadée que je l’aime, que je l’ai toujours aimée. Comment puis-je faire semblant d’avoir oublié ? »
L’illusion délirante d’être aimé est une maladie, chronique, dangereuse, et parfois mortelle, nommée syndrome de Clérambault, car elle fut découverte par le célèbre psychiatre. C’est aussi un roman implacable, un thriller des sentiments : l’histoire d’une obsession et d’une dépossession. Un amour à perpétuité. Un amour qui ne peut que mal finir.
Milan Kundera a dit de ce roman de Florence Noiville : « Ce que dévoile L’Illusion délirante d’être aimé, c’est la présence aussi forte qu’inexplicable de l’amour dans la haine. »

ISBN 9782234073401

Recherches associées


Carrousel