kézako Bibliosurf
Bibliosurf
  1. Accueil
  2. > Genres et pays
  3. > Littératures européennes
  4. > Littérature britannique

L’homme en rouge : que dit le web du roman de Julian Barnes ?

Page créée le 09/09/2020 - mise à jour : 20/11/2020 à 23:28


L'appréciation est très bonne sur le web littéraire. C'est même un coup de coeur !
Cette parution a disposé d'une exposition importante dans les médias.
Les internautes trouvent ce livre : #formidable #incroyable #fascinant.

Télérama : À travers Samuel Pozzi, figure de la Belle Époque, l’auteur déploie une fresque proustienne foisonnante.

Tableau de bord




8 occurrences sur le web



4ème de couv


On pourrait commencer, prosaïquement, par ce qui peut être décrit comme une robe de chambre. Rouge — ou plus exactement écarlate — et allant du cou jusqu’à la cheville, laissant voir des ruchés blancs aux poignets et à la gorge... Est-ce injuste de commencer par ce vêtement, plutôt que par l’homme qui le porte ? Mais c’est ainsi représenté et ainsi vêtu que nous nous souvenons de lui aujourd’hui. Qu’en eût-il pensé ? En aurait-il été rassuré, amusé, un peu offusqué ?

« L’homme en rouge », peint par John Sargent en 1881, s’appelait Samuel Pozzi. Né à Bergerac en 1847, il allait vite devenir à Paris LE médecin à la mode, particulièrement apprécié des dames de la bonne société en tant que chirurgien et gynécologue. Beaucoup d’entre elles, dont Sarah Bernhardt, étaient aussi ses maîtresses et le surnommaient « L’Amour médecin ».
À travers sa vie privée, pas toujours heureuse, et sa vie professionnelle, exceptionnellement brillante, c’est une vision en coupe de la Belle Époque qu’on va découvrir sous le regard acéré de Julian Barnes. Il y a d’une part l’image classique de paix et de plaisirs et, de l’autre, les aspects sombres d’une période minée par l’instabilité politique, les crimes et les scandales.
Un grand récit.

ISBN 9782715254022

Recherches associées


Carrousel