Bibliosurf II, webographie littéraire

  1. Accueil
  2. > Polar : roman policier et noir
  3. > Littérature nord-américaine

L.A. nocturne /

Facebook

Les indicateurs

✓ En vue sur 2 sites
Appéciation : 3/5
✓ 34 visites

Description

L.A. nocturne

Los Angeles, 1946. Le jeune policier juif Jacob Silver, hanté par l’absence des siens, tente désespérément de savoir ce qu’ils sont devenus, eux qui n’ont pu fuir l’Allemagne nazie à temps. Et le sort s’acharne : lors d’un braquage, Silver ne couvre pas son coéquipier, qui meurt sous ses yeux. Écrasé sous le poids de la culpabilité, le jeune bleu craint la suspension et s’apprête à commettre l’irréparable quand il apprend son affectation aux Homicides. La raison ? Il pourrait aider à élucider le meurtre d’un journaliste s’intéressant d’un peu trop près à des projets d’urbanisme. Projets orchestrés par de puissants groupes industriels prêts à tout pour remplacer les lignes de tramway de la ville par des autobus. Aux côtés de son nouveau coéquipier, malheureusement porté sur la boisson, le jeune Silver progresse rapidement. Un peu trop sans doute pour sa hiérarchie, qui le dessaisit de l’enquête. Il se tourne alors vers le très intègre inspecteur Virgil McGregor…


Calmann-Lévy, 20 janvier 2016
Tags : -
Balade littéraire à partir de : Los Angeles

ISBN 9782702158111
Bibliographie sur les catalogues de la BNF et le VIAF
Recherchez ce livre dans la librairie la plus proche de chez vous via Place des libraires ou leslibraires.fr

2 critiques de la blogosphère

du 12 février 2016 😃

Dense, précis, attachant et remarquablement bâti, « L. A. Nocturne » relève de ce que nous aimons dans le roman noir américain. Du sang. De la sueur. Et des larmes.

Lire sur le blog

du 11 février 2016 😃

Ce roman m’a beaucoup rappelé certains romans de Michaël Connelly , notamment ceux dont le héros est Jack McEvoy.

Lire sur le blog

Vidéo recherchée automatiquement sur Youtube

Le résultat peut ne pas correspondre à la notice du livre.

27 juin 2016 : "L.A. nocturne" de Miles Corwin (connectez-vous à la chaine Youtube Les délices de Corylus )

chronique 34.