Bibliosurf II, webographie littéraire

  1. Accueil
  2. > Polar : roman policier et noir
  3. > Littérature irlandaise

Killarney Blues / Colin O’Sullivan < / >


Les indicateurs

Killarney Blues, de édité par Rivages - Collection dirigée par François Guérif - le 20 septembre 2017,
est apprécié par la blogosphère et en vue sur 6 sites + 1 podcast + Youtube.
Sélection :
Lieu : Killarney
Prix Mystère de la Critique 2018
Cette notice a été consultée par 282 visiteurs.

Description

Killarney Blues
Titre original : Killarney blues
Traduit de l'anglais (Irlande) par Ludivine Bouton-Kelly

La pittoresque ville de Killarney, dans le sud-ouest de l’Irlande, pourrait sembler l’endroit idéal pour profiter d’un soleil trop rare, mais la ville a le blues. Bernard Dunphy, cocher excentrique et guitariste, se languit d’un amour non réciproque et doit composer avec une mère et un cheval tous deux malades ; son ami Jack se mêle d’un crime violent ; et un trio de copines se prennent dans la toile de leurs propres méfaits. Le roman oscille entre l’obscurité et la lumière tandis que ses protagonistes luttent avec leurs démons intérieurs. L’amitié, l’amour et la musique peuvent-ils sauver leurs âmes tourmentées ?

ISBN 9782743640729

BNF 
Commander ce livre chez un libraire proche de chez vous via Place des libraires ou leslibraires.fr

7 occurrences sur le web

C’est à lire du 21 janvier 2018

C’est à lire du 21 janvier 2018

Télécharger le podcast

Action-suspens du 22 novembre 2017 😃😃😃

Si des scènes s’avèrent plus agressives, Colin O’Sullivan a surtout écrit un roman d’une belle finesse, empreint d’humanisme. Peut-être quelquefois, y a-t-il quand même un brin d’espoir dans le blues ?

Lire sur le blog

Unwalkers du 30 octobre 2017 😃😃

Magnifique conte de ce siècle ou la morale est presque sauvé, Jean de La fontaine ou Esope rendormez-vous…

Lire sur le blog

Le blog du polar de Velda du 9 octobre 2017 😃😃

Dans un style tantôt lumineux, tantôt direct, tantôt poétique, Colin O’Sullivan trace son sillon narratif, crée des personnages incroyablement présents et attachants, et entraîne son lecteur, sur douze mesures de blues, vers une conclusion déchirante.

Lire sur le blog

Actu du noir du 27 septembre 2017 😃

Colin O’Sullivan n’est pas le nouveau Muddy Waters du polar irlandais, il n’a pas l’humour désespéré et la force de Ken Bruen ou la puissance d’évocation de Stuart Neville, mais sa musique est agréable...

Lire sur le blog

The killer inside me du 22 septembre 2017

Roman bancal par moments, peu clair, notamment, quant aux motivations du bastonnage de Bernard ou sur le meurtre du Polonais, Killarney blues manque un peu de tout finalement.

Lire sur le blog

Encore du noir du 22 septembre 2017 😃

Sans révolutionner le genre ni offrir un chef d’œuvre immortel, Colin O’Sullivan arrive ainsi à proposer un roman noir séduisant dans lequel on se laisse entraîner avec plaisir.

Lire sur le blog

Vidéo recherchée automatiquement sur Youtube

Le résultat peut ne pas correspondre à la notice du livre.

26 mars 2013 : MEZCLA and Colin O'donoghue (connectez-vous à la chaine Youtube Celine Pinget )

David Bercovici - Vocals and Congas, Jean Sé Le Doujet Bass Guitar, Robert Varda - Electric Gutar, Claret Ramos - Vocals, Guiro and Shakers, Ray Ayotte- ...