Bibliosurf II, webographie littéraire

  1. Accueil
  2. > Roman

Jusqu’à la bête /

Facebook

Les indicateurs

❤ Coup de coeur de la blogosphère
✓ En vue sur 10 sites
Appéciation : 4/5
✓ 326 visites

Description

Jusqu'à la bête

Erwan est ouvrier dans un abattoir près d’Angers. Il travaille aux frigos de ressuage, dans un froid mordant, au rythme des carcasses qui s’entrechoquent sur les rails. Une vie à la chaîne parmi tant d’autres, vouées à alimenter la grande distribution en barquettes et brochettes. Répétition des tâches, des gestes et des discussions, cadence qui ne cesse d’accélérer... Pour échapper à son quotidien, Erwan songe à sa jeunesse, passée dans un lotissement en périphérie de la ville, à son histoire d’amour avec Laëtitia, saisonnière à l’abattoir, mais aussi à ses angoisses, ravivées par ses souvenirs. Et qui le conduiront à commettre l’irréparable. Jusqu’à la bête est le récit d’un basculement, mais également un roman engagé faisant résonner des voix qu’on entend peu en littérature.


Asphalte, 31 août 2017
Tags : -  - 
Balade littéraire à partir de : Angers

ISBN 9782918767718
Recherchez ce livre dans la librairie la plus proche de chez vous via Place des libraires ou leslibraires.fr

1 critique de la presse en ligne

du 8 septembre 2017 😃😃

La rage et le désespoir habitent Jusqu’à la bête en phrases brèves qui soudain se font parfois très longues, comme si tout à coup il fallait expliquer dans le moindre détail ce qui justifie cette rage et ce désespoir menés à des intensités injustifiables.

Lire sur le blog

9 critiques de la blogosphère

du 13 octobre 2017 😃😃

C’est tendu, prenant, touchant, simple et direct. Un texte qui vient du cœur et des tripes. Forcément je suis sous le charme.

Lire sur le blog

du 18 septembre 2017 😃😃

La langue de Timothée Demeillers martèle l’obsession, enfonçant – clac, clac – le bruit de la mort qui partout poursuit Erwan.

Lire sur le blog

du 15 septembre 2017 😃😃

Fort peu d’écrivains de nos jours semblent pouvoir ou vouloir s’emparer par la fiction de la réalité du travail ouvrier contemporain, de la misère des travailleurs pauvres, et de la peur de tomber...

Lire sur le blog

du 13 septembre 2017 😃😃😃

Rarement un livre prend aux tripes comme cela sur fonds de souffrance qui s’immisce chez le lecteur par des coups de chaines, clac, clac,

Lire sur le blog

du 10 septembre 2017 😃😃

Une écriture sobre, une œuvre forte, qui appuie où cela fait mal, très mal.

Lire sur le blog

du 8 septembre 2017 😃

Jusqu’à la bête est un roman assourdissant, à mettre entre toutes les mains et surtout qui permet de ne pas oublier ces ouvriers qui découpent et mettent en barquettes la viande que nous trouvons dans les supermarchés.

Lire sur le blog

du 1er septembre 2017 😃😃

Un roman essentiel à l’heure où l’on veut nous faire croire que tout travail est un bonheur, que les droits des salariés sont un poids et que la pénibilité ne peut être qu’un caprice de nantis pourvus d’un emploi.

Lire sur le blog

du 31 août 2017 😃😃😃

Timothée Demeillers a eu les tripes et le talent qu’il fallait pour écrire le roman noir de la rentrée et peut-être même de l’année, chapeau.

Lire sur le blog

du 30 août 2017 😃

Un roman social de grande qualité.

Lire sur le blog