kézako Bibliosurf
Bibliosurf
  1. Accueil
  2. > Genres et pays
  3. > Littératures sud-américaines
  4. > Littérature argentine

Je suis l’hiver : que dit le web du roman de Ricardo Romero ?

Page créée le 07/02/2020 - mise à jour : 12/08/2020 à 18:25


L'appréciation est bonne sur le web littéraire.
Les internautes trouvent ce livre : #poétique #touchant #onirique.

L’espadon : J’aime ces romans noirs tout blancs, où il est moins de question de trouver le coupable que de brosser des paysages et poser des ambiances, où le décor, comme un miroir, fait écho d’une manière ou d’une autre à nos états intérieurs et à notre vide intime.

Tableau de bord




5 occurrences sur le web



4ème de couv


Jeune diplômé de l’école de police, Pampa Asiain est muté dans le village de Monge, à des centaines de kilomètres de Buenos Aires. Là-bas, il n’y a rien – une route, un bar, une quincaillerie, des maisons abandonnées – et il ne se passe rien, du moins en apparence. Jusqu’à ce soir d’hiver où un appel téléphonique l’envoie sur la rive d’un lac. Pampa y trouve le corps d’une jeune fille pendue aux branches d’un arbre. Contre toute attente, il décide de ne parler à personne de sa découverte, et c’est d’une manière peu orthodoxe qu’il va se mesurer aux secrets de cette petite communauté…

Entre Fargo et Twin Peaks, Ricardo Romero nous emmène dans un territoire au plus profond de l’Amérique où nos tragédies se font insignifiantes devant l’immensité de la nature. Fort de son atmosphère onirique et poétique, Je suis l’hiver hantera longtemps le lecteur avec ses décors enneigés et ses personnages seuls, profondément humains.

En Argentine, Je suis l’hiver a remporté le premier prix du Fonds national des arts en 2017.

ISBN 9782918767947

Recherches associées


Carrousel